• La Route du Pélerin

    La Route du Pélerin 

    La Route du Pélerin  

                                                             

     

     

     

     

                                                                         https://youtu.be/YS8N13kGnyY                                               

      Gilbert et Nicole,

    enfants de DIEU 

     

     

    Psaumes 23

    Cantique de David. L'Éternel est mon berger: je ne manquerai de rien.
    23.2
    Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles.
    23.3
    Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom.
    23.4
    Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent.
    23.5
    Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d'huile ma tête, Et ma coupe déborde.
    23.6
    Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j'habiterai dans la maison de l'Éternel Jusqu'à la fin de mes jours.

     

     

    La nouvelle naissance

     

    Jésus et Nicodème:

    La nouvelle naissance (Jean 3.1-21)

     
    Or, il y avait parmi les pharisiens un homme du nom de Nicodème, un chef des Juifs. 
     
    2 Il vint de nuit trouver Jésus et lui dit: «Maître, nous savons que tu es un enseignant envoyé par Dieu, car personne ne peut faire ces signes miraculeux que tu fais si Dieu n'est pas avec lui.»

    3 Jésus lui répondit: «En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître de nouveau, personne ne peut voir le royaume de Dieu.»

    4 Nicodème lui dit: «Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il une seconde fois entrer dans le ventre de sa mère et naître?» 
     
    5 Jésus répondit: «En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître d'eau et d'Esprit, on ne peut entrer dans le royaume de Dieu.

    6 Ce qui est né de parents humains est humain et ce qui est né de l'Esprit est Esprit.

    7 Ne t'étonne pas que je t'aie dit: 'Il faut que vous naissiez de nouveau.' 
     
    8 Le vent souffle où il veut et tu en entends le bruit, mais tu ne sais pas d'où il vient, ni où il va. C'est aussi le cas de toute personne qui est née de l'Esprit.»

    9 Nicodème reprit la parole et lui dit: «Comment cela peut-il se faire?»

    10 Jésus lui répondit: «Tu es l'enseignant d'Israël et tu ne sais pas cela!

    11 En vérité, en vérité, je te le dis, nous disons ce que nous savons et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu, et vous ne recevez pas notre témoignage. 
     
    12 Si vous ne croyez pas quand je vous parle des réalités terrestres, comment croirez-vous si je vous parle des réalités célestes?

    13 Personne n'est monté au ciel, sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme [qui est dans le ciel].

    14 »Et tout comme Moïse a élevé le serpent dans le désert, il faut aussi que le Fils de l'homme soit élevé

    15 afin que quiconque croit en lui [ne périsse pas mais qu'il] ait la vie éternelle.

    16 En effet, Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle.

    17 Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.

    18 Celui qui croit en lui n'est pas jugé, mais celui qui ne croit pas est déjà jugé parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

    19 Et voici quel est ce jugement: la lumière est venue dans le monde et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière parce que leur manière d'agir était mauvaise.

    20 En effet, toute personne qui fait le mal déteste la lumière, et elle ne vient pas à la lumière pour éviter que ses actes soient dévoilés.

    21 Mais celui qui agit conformément à la vérité vient à la lumière afin qu'il soit évident que ce qu'il a fait, il l'a fait en Dieu.» 

     

     La nouvelle naissance est nécessaire pour tous.

    On l’admettrait plus facilement pour des païens et des hommes vivant dans des péchés grossiers. Mais chacun doit être né de nouveau, y compris les Juifs, oui même les pharisiens, même ceux qui étaient bien disposés à l’égard du Seigneur, qui croyaient en son nom, même Nicodème, un pharisien, un chef des Juifs, le docteur d’Israël, un homme qui rendait au Seigneur Jésus le plus grand honneur qui pût être fait à un homme, en disant : « Tu es un docteur venu de Dieu, car personne ne peut faire ces miracles que toi tu fais, si Dieu n’est avec lui » ; même un tel homme doit être né de nouveau (v. 7) : cela, l’homme naturel ne peut pas le comprendre. Mais celui qui le déclare est Celui qui dit ce qu’il connaît (v. 11) ; car il est le Dieu éternel. Qu’il n’exige pas cela de ses ennemis seulement, mais aussi de ceux qui le reconnaissent, cela ne fait-il pas connaître l’état de complète perdition de l’homme, la totale incapacité de l’homme naturel à s’approcher de Dieu ?

     « Si quelqu’un n’est né de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu »

    Le Seigneur parle ici du royaume tel qu’il était révélé en ce temps-là. Lorsque bientôt il sera manifesté en gloire, toute la terre le verra. Mais maintenant, dans ce que j’appellerai le caractère chrétien du royaume, tel qu’il nous est présenté dans tant de paraboles, nous avons un tout autre état.

    Lorsque le Seigneur Jésus vint sur la terre, le royaume vint en Lui. Seuls ceux qui le reconnurent, ceux qui le virent tel qu’il était véritablement, comme le Fils de Dieu, virent le royaume. Ceux-là seuls étaient nés de nouveau.

    N’avons-nous jamais été frappés de ce que les frères du Seigneur Jésus ne croyaient pas en Lui ? Oui, il est même dit en Marc 3:21 : « Et ses proches, ayant entendu cela, sortirent pour se saisir de lui, car ils disaient : Il est hors de sens » (Voyez aussi Jean 7:5).

    Ils connaissaient pourtant le Seigneur ! Ils avaient vu, pendant tant d’années à Nazareth, sa vie parfaite et sainte. De jour en jour, d’heure en heure. Marie et Joseph ne leur avaient-ils pas parlé de l’ange qui avait annoncé sa naissance et de toutes les choses merveilleuses qui, par exemple, nous sont décrites en Luc 2 ? N’avaient-ils pas entendu le témoignage de leur cousin, Jean le Baptisseur ? Ne voyaient-ils pas ses miracles ? Jean écrit : « Nous vîmes sa gloire, une gloire comme d’un fils unique de la part du Père » (Jean 1:14) ; et tandis que le ciel s’ouvrait sur Lui et que la voix divine Lui déclarait : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi j’ai trouvé mon plaisir » (Marc 1:11) ses proches disaient qu’il était hors de sens, et ils voulaient s’emparer de Lui. Quelle preuve à l’appui de la vérité des paroles du Seigneur Jésus : « En vérité, en vérité, je te dis : Si quelqu’un n’est né de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu ».

     Né de nouveau

    Cela ne signifie pas ce que pense Nicodème, ou ce qui ressort de tant de philosophies et de fables païennes, qu’un homme âgé naît de nouveau comme un enfant ou est simplement transformé en un jeune homme. Un nouveau-né a la même nature que ses parents — elle n’est en rien meilleure. Seth, le fils d’Adam déchu, était à la ressemblance et selon l’image de son père pécheur (Gen. 5:3). Job dit : « Qui est-ce qui tirera de l’impur un homme pur ? Pas un » (Job 14:4) ! Et Romains 5:19 nous déclare que par la désobéissance d’Adam tous ses descendants ont été constitués pécheurs. « Ce qui est né de la chair est chair » (Jean 3:6). Nicodème fût-il né dix fois de la même façon que la première (de parents pécheurs), rien n’aurait été changé en ce qui concerne sa relation envers Dieu.

    Un homme doit être né de nouveau (Jean 3 :3), d’une manière tout à fait nouvelle, d’une nouvelle source de vie. Le Seigneur Jésus dit au verset 5 ce qu’est cette source de vie. « En vérité, en vérité, je te dis : Si quelqu’un n’est né d’eau et de l’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu ». L’eau, dans l’Écriture, est l’image bien connue de la parole de Dieu, appliquée par le Saint Esprit aux hommes. Éphésiens 5:26 le dit expressément, de même que Jean 13:10 en rapport avec Jean 15:3 (il ne s’agit pas du baptême).

    L’eau purifie ce sur quoi elle est appliquée. La parole de Dieu, appliquée par le Saint Esprit, purifie les penchants, les pensées et les actes de l’homme. En même temps, l’Esprit produit par la Parole une vie nouvelle en l’homme, une vie tout à fait autre, qui ne porte pas le caractère de ses parents naturels, mais qui a le caractère de celui qui suscite la vie. « Ce qui est né de l’Esprit est esprit » (Jean 3:6).

    Le fait que la nouvelle naissance a lieu par la parole de Dieu, se trouve confirmé maintes fois dans la Parole. Paul écrit aux Corinthiens : « Je vous ai engendrés dans le Christ Jésus par l’évangile » (1 Cor. 4:15). En Jacques 1:18 nous lisons : « De sa propre volonté, il nous a engendrés par la parole de la vérité ». Pierre écrit : « Ayant purifié vos âmes par l’obéissance à la vérité… vous qui êtes régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la vivante et permanente parole de Dieu » (1 Pierre 1:22, 23). En 1 Thessaloniciens 1:5, la Parole et le Saint Esprit sont nommés ensemble.

    Le Seigneur parle de la nécessité d’être né de nouveau pour pouvoir voir le royaume et y entrer, car il s’adresse à Nicodème, un chef des Juifs. De la façon de s’exprimer du Seigneur on peut cependant tirer un principe général, comme c’est presque toujours le cas dans les écrits de Jean : dès la chute et jusqu’à la fin du monde, la nouvelle naissance est nécessaire pour entrer en relation avec Dieu.

    « Il faut que le Fils de l’homme soit élevé »

    Lorsque, dès le verset 12, le Seigneur se met à parler des choses célestes, une autre nécessité vient au premier plan. Le Fils de l’homme qui est dans le ciel, connaît la gloire du ciel, la demeure de Celui qui « est lumière » et en qui il n’y a « aucunes ténèbres » (1 Jean 1:5). Si des hommes doivent entrer dans la gloire, il faut d’abord que la question du péché soit réglée. Dieu, qui a été tellement offensé par le péché de l’homme, doit ensuite être satisfait à l’égard du péché. L’homme doit être purifié de tout ce qui le rend incapable d’entrer dans la gloire de Dieu. Comment l’homme, mille fois plus pécheur qu’au moment où il fut chassé du paradis terrestre à cause de son péché, pourrait-il entrer dans le paradis céleste, dans la demeure de Dieu Lui-même ?

    Cela ne pouvait être à moins que Celui qui était Dieu et homme en une Personne, n’accomplît une œuvre par laquelle tout ce qui était nécessaire, fût fait. « Il faut que le Fils de l’homme soit élevé [sur la croix] , afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3:14, 15).

    N’est-ce pas la chose la plus élevée que Dieu pouvait nous donner ?

    Oh ! Beaucoup de choses sont encore liées à cela. Nous pouvons appeler Dieu : « Père ! » parce que le Saint Esprit, avec la vie nouvelle en nous, rend témoignage que nous sommes enfants de Dieu (Rom. 8:15). Nous sommes cohéritiers de Christ et bientôt, nous régnerons avec Lui sur l’univers et exercerons le jugement (Rom. 8:17 ; Éph. 1:10, 11 ; 1 Cor. 6:2, 3, etc.). 1 Jean 3:1 nous place sur le même rang que le Seigneur Jésus, comme non connus du monde. Le verset 2 dit que quand il sera manifesté, nous Lui serons semblables, « car nous le verrons comme il est ». 1 Jean 4:17 dit que pour ce qui en est du jugement, nous sommes maintenant déjà sur cette terre, comme il est Lui dans le ciel. Le verset 19 déclare : « Nous, nous l’aimons parce que lui nous a aimés le premier ». Oui, nous avons la nature divine, qui est amour. Nous sommes victorieux du monde (5:4). Et l’Écriture énumère ainsi encore beaucoup de choses.

    Toutefois la communion avec le Père et avec le Fils n’est-elle pas la plus élevée de toutes (1 Jean 1:3) ? Et cela pour nous qui, selon les paroles du Seigneur Jésus en Jean 3, ne pouvions même pas voir le royaume terrestre ou y entrer, nous qui étions des pécheurs perdus, qui n’avions plus devant nous que la perdition éternelle, nous qui étions ennemis de Dieu et haïssables à ses yeux ; nous connaissons le Père et le Seigneur Jésus (1 Jean 5:20). Nous connaissons Dieu et le Seigneur Jésus non pas comme la créature connaît le Créateur, mais tels qu’ils sont en réalité. Oui, nous avons communion avec le Père et avec son Fils Jésus Christ et cela, non pas seulement lorsque nous serons dans le ciel ; non, maintenant déjà alors que sur la terre, extérieurement, rien ne nous distingue des hommes qui nous entourent et qui sont sous la puissance de Satan.

    Lorsque nous comprenons cela, et que nous le réalisons pratiquement, notre joie n’est-elle pas alors complète ?

    H. L. H. 

                                                

    Romains 10 (9,10,11)

    Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c'est en croyant du cœur qu'on parvient à la justice, et c'est en confessant de la bouche qu'on parvient au salut, selon ce que dit l'Ecriture:

    Quiconque croit en lui ne sera point confus

    La Route du Pélerin

     

    PRIERE

     

    Je prends toutes les Armes de DIEU (Ephésien 6 versets 10-18)

     

    Je me fortifie dans le Seigneur, et par sa force toute puissante.

    Je me revêts de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable.

    Car je n’ai pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.

     

    C’est pourquoi, je prends toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour et tenir ferme après avoir tout surmonté.

     

    JE TIENS DONC FERME,

     

    J’ai à mes reins LA VERITE pour ceinture ;

     

    Je revêts la cuirasse de LA JUSTICE,

     

    Je mets pour chaussure à mes pieds le zèle que donne l’EVANGILE de PAIX,

     

    Je prends par-dessus tout cela le bouclier de LA FOI, avec lequel je pourrai éteindre tous les traits enflammés du malin ;

     

    Je prends aussi le casque du SALUT

     

    Et l’EPEE de l’ESPRIT qui est la PAROLE de Dieu ;

     

    Je fais en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications,

    Je veille à cela avec une entière persévérance,

    Je prie pour tous les saints.

     

    La Route du Pélerin

     

     Je suis en nouveauté de vie

     

    J’ai accepté Jésus Christ comme mon Seigneur et mon Sauveur et Il fait partie intégrante de ma vie. Je l’invoque en toutes circonstances et Il répond à mes prières. Sa présence dans ma vie se manifeste de différentes façons : ayant reçu le Saint-Esprit, j’ai reçu en même temps les dons que j’utilise dans la prière au quotidien, dans mon travail, dans ma relation avec autrui.

    Aujourd’hui, je laisse cette prière inspirée par le Saint Esprit alors que je méditais dans mon lit au petit matin :

    « Couvert du Saint-Esprit et par la Puissance de Dieu qui me fait marcher dans la sanctification, je joins ma foi à celle de Jésus-Christ et je demande :

    -          Que tout esprit de maladie quitte le corps

    -          Que tout esprit d’isolement quitte les enfants de Dieu

    -          Que tout mal soit écarté des foyers

    -          Que tout esprit de pauvreté puisse quitter les familles

    -          Que nos chefs d’Etat et gouvernants soient accompagnés de l’intelligence de Dieu

    -          Que nous soyons tous bénis dans le Nom merveilleux de "Jésus Christ. "

     

     

     

     

     Déployez vos ailes



    Pour s’orienter, il y a mieux qu’une boussole et une carte: suivre la nuée du Saint-Esprit!

    Suivre Dieu demandait un gros effort au peuple d’Israël. Il devait démonter les toiles de tente, tout remettre en ordre, puis marcher pendant des jours et des jours, et tout réinstaller, lorsque la colonne s’arrêtait. Cela nécessite courage et persévérance ! Etes-vous capable d’en faire autant ? Dieu bénit à un moment donné. Vous élevez une structure et quand le Saint-Esprit désire vous amener plus loin, vous mettez en avant vos organisations de vie, en disant : « Pourquoi changer ? »



    Prenez la décision d’avoir un cœur tendre pour vous soumettre à la voix du Saint-Esprit, Lui seul connaît la bonne direction. 


    Le Seigneur avait en perspective pour Saul les nations païennes. Il était cependant bon pour lui de commencer à servir Dieu en tant que second dans une équipe, avant de prendre d’autres responsabilités. Je crois que l’on ne «rentre» pas dans le ministère mais plutôt que l’on « grandit » dans le service pour Dieu.



    Un jour vous rangez des chaises, ensuite vous devenez moniteur, puis responsable de jeunesse… Pas après pas, vous mûrissez et finissez par accomplir la fonction pour laquelle Dieu vous a créé. Paul servait l’Éternel de tout son cœur et laissait le Saint-Esprit souffler sur sa vie. Faisons de même ! Le Seigneur saura se charger de nos attentes en leur temps



    Un des bijoux les plus prisés au monde est la perle. Sa fabrication est riche d’enseignement car ce joyau magnifique n’est autre qu’une épreuve dans la vie d’une huître. En effet, à la base, c’est un grain de sable qui se retrouve par erreur dans le coquillage. Pour se défendre de cette intrusion, l’huître fabrique la nacre qui enveloppe ce grain de sable ; au bout de quelque temps, cela donne une magnifique perle.


    Vos attentes sont parfois comme le grain de sable pour l’huître, elles viennent vous empoisonner la vie. Mais si vous laissez le Saint-Esprit faire son œuvre en vous, alors naîtra une perle de grand prix pour votre vie.



    Faire des projets, en reconnaissant le contrôle souverain de Dieu, vous aidera à demeurer conscient de Sa bonté et de Son amour. Ecrivez vos plans au crayon, et laissez à Dieu la gomme et le stylo à encre




     

    La grâce pour bagage



    « Si Dieu avait un réfrigérateur, vous verriez votre photo sur la porte…Il vous envoie des bouquets de fleurs chaque printemps et un lever de soleil tous les matins. Il peut habiter l’univers entier, et pourtant



    c’est dans votre cœur qu’il a choisi de demeurer » Max Lucado
    Peut-on parler du meilleur sans parler d’amour ? L’amour de Jésus n’est pas conditionné par vos belles qualités. Jésus vous connaît parfaitement et malgré vos défauts, vos faiblesses, vos manquements, Il continue à vous aimer.



    Toute personne est appelée, à l’exemple de Marie, à accueillir et à laisser Jésus grandir en elle pour que son existence humaine soit porteuse d’un être nouveau, d’une espérance nouvelle pour elle et pour ce monde. Qu’elle soit capable d’aimer, capable d’être fidèle, capable de pardonner. Dieu rend visite à Marie comme à vous, c’est ça, la grâce. Un cadeau nous est offert, celui de vivre une vie incroyablement utile et bonne même s’il reste du travail à faire pour transformer votre caractère. Bien-aimé, prenez garde que vos principes établis, tels des dogmes, n’annulent la grâce divine. Il est ridicule de faire une liste de ce que vous croyez acceptable, en l’imposant aux autres. Prenez garde de ne pas mélanger principes personnels et principes divins. Car si vous le faites, tôt ou tard, vous deviendrez un assassin de la grâce.

    Il arrive parfois que Dieu arrête en chemin un marchand d’esclaves comme John Newton, pour en faire un communicateur de la grâce ou même un persécuteur comme Saul avant de faire de lui l’apôtre de la grâce. Ce qui me fait frémir dans cette histoire, C’est que Saul se sentait investi d’une mission divine pour éradiquer la grâce de Dieu!

    Souvenez-vous toujours d’où le Seigneur vous a tiré et quel est l’élément qui vous a amené à Jésus. Est-ce la condamnation des hommes ou la grâce divine ? Pour saisir la vie, je dois aimer mon prochain, faire preuve de grâce. La grâce de Dieu est bonne. Vous qui êtes sauvé, vous l’êtes par grâce et seulement par grâce.

     

     

         

     

     

    Comment aller au ciel

     


    Beaucoup croient que pour aller au ciel, il suffit d’être quelqu’un de bien. Pour certains, être bon signifie ne pas être mauvais. L’une ou l’autre de ces affirmations peuvent vous décrire : Vous n’avez tué personne. Vous ne volez pas. Vous ne jurez pas outre mesure. Vous ne mentez pas trop souvent. Vous ne prenez pas de drogues. Vous ne trichez pas. Vous ne jouez pas votre argent. Vous avez la conscience tranquille car après tout, vous n’êtes de loin pas aussi mauvais que ces gens qui défraient la chronique, dans la presse ou à la télévision. Vous êtes simplement comme tous ceux de votre entourage et ce n’est pas possible que vous alliez tous en enfer. Vous êtes donc à peu près sûr qu’après votre mort, Dieu vous laissera entrer dans son ciel, c’est bien cela ?

     



    Beaucoup d’autres pensent mériter le ciel en faisant le bien. L’une ou l’autre de ces affirmations peuvent vous décrire : Vous donnez de l’argent aux mendiants, de la nourriture aux sans abris qui se trouvent aux coins des rues. Vous participez activement aux affaires civiques et communautaires. Sans compter, vous donnez votre temps, vos talents et/ou votre argent à des organisations à but non lucratif et des œuvres caritatives. Vous êtes meilleur que bien des gens de votre connaissance. Vous êtes vraiment bien et vous êtes convaincu qu’à votre mort, Dieu vous accueillera avec faveur dans son ciel, vrai ?

     

     

    Pour d’autres encore, l’observation rigoureuse de rites religieux sera leur billet d’entrée pour le ciel. Ceci peut décrire ce que vous croyez : Vous adoptez des croyances religieuses qui vous disent comment vivre une vie spirituelle. Votre religion vous dit peut-être qu’il y a un Dieu, mais elle ne vous explique pas comment établir une relation personnelle avec Lui. Enfin, en dépit de l’observation de tous ces rites religieux, votre religion ne vous garantit pas que leurs pratiques vous permettent d’entrer au ciel auprès de Dieu, n’est-ce pas ?

     

    Comment aller au ciel – Croyez la vérité !

     


    La vérité est qu’il n’y a qu’un seul et unique chemin pour tout être humain de pouvoir entrer au ciel, et c’est en croyant au Seigneur Jésus-Christ. Tout être humain est pécheur par nature. La Bible dit que nos efforts à faire « de bonnes actions » ne sont ni acceptables ou adéquats aux yeux de Dieu (Ephésiens 2:8-9). Dieu seul est saint. Dieu seul est bon. Aussi, Dieu a-t-il frayé un chemin pour que les êtres humains pécheurs puissent entrer dans son ciel.

    Seul être parfait de tout l’univers, Dieu est venu sur la terre il y a 2000 ans, incarné en homme – Jésus. Sa mère était une jeune fille vierge nommée Marie. Marie n’a pas été fécondée par un homme, mais par le Saint Esprit du Dieu vivant. Elle a donné naissance au Fils de Dieu, le Seigneur Jésus-Christ.

     

     

    Les lois de Dieu exigeaient le sacrifice d’une vie pour le salut d’une autre. Les sacrifices d’animaux offerts par le peuple Juif ne suffisaient pas à la purification de leurs péchés. C’est pourquoi Dieu s’est sacrifié lui-même à travers la personne du Seigneur Jésus, afin que nos péchés puissent être pardonnés par le sang de Jésus-Christ. Durant sa vie sur la terre, Jésus a mené une vie parfaite, sans péché.

     

     

    Jésus-Christ est mort sur une croix. Il a été enseveli dans un tombeau pendant trois jours. Le troisième jour, il est ressuscité d’entre les morts. Après quarante jours, Il est retourné au ciel où il règne actuellement. Il reviendra sur la terre une seconde fois pour chercher ceux qui ont confessé leur foi en Lui.

     

    Comment aller au ciel – C’est une décision personnelle

     


    Jésus est mort afin que ceux qui croient en Lui ne soient plus condamnés à une éternité loin de Dieu. Si vous voulez être assuré d'aller au ciel après votre mort et si vous croyez que Jésus-Christ est mort pour vous sauver de la condamnation pour vos péchés, voici quelques questions:

    Comprenez-vous que vous êtes pécheur et croyez-vous que Jésus-Christ est venu comme seul et unique Rédempteur du péché ? Etes-vous prêt à recevoir le don de Dieu, son fils Jésus-Christ ? Si c'est le cas, croyez en Christ, repentez-vous de vos péchés et consacrez-lui le reste de votre vie, le considérant comme votre Seigneur :

     

    « Père céleste, je sais que j’ai désobéi à tes lois et que mes péchés m’ont séparé de toi. J’en suis sincèrement attristé et je désire maintenant me détourner de ma vie passée de péchés et me tourner vers toi. S’il te plait, pardonne-moi et aide-moi à m’éloigner du péché. Je crois que ton Fils Jésus-Christ est mort pour mes péchés, qu’il est ressuscité des morts, qu’il est vivant et qu’il entend ma prière. J’invite Jésus à devenir le Seigneur de ma vie, et à régner dorénavant dans mon cœur. Merci d’envoyer ton Saint-Esprit pour m’aider à t’obéir et faire ta volonté pour le reste de ma vie. Je prie au nom de Jésus. Amen. »

     

     

     

    « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. » (Actes 2:38)

     


    Si vous avez pris la décision de devenir chrétien aujourd’hui, bienvenue dans la famille de Dieu. Dans le but de nous approcher toujours plus de lui, la Bible nous dit de poursuivre notre engagement.

     

    • Faites-vous baptiser pour répondre au commandement de Christ.

     

    • Parlez aux autres de votre nouvelle foi en Christ
    • Passez du temps avec Dieu chaque jour. Cela ne doit pas nécessairement durer longtemps. Prenez simplement l'habitude quotidienne de prier et de lire sa Parole. Demandez à Dieu d'augmenter votre foi et votre compréhension de la Bible.
    • Recherchez la compagnie et l'amitié d'autres chrétiens. Développez un groupe d'amis chrétiens pour avoir des échanges, obtenir des réponses à vos questions et vous encourager.
    • Trouvez une église locale qui enseigne le message biblique, et où vous pourrez rendre un culte à Dieu.

     

     

      

    La Route du Pélerin

     

    Le Film de votre vie

     

     

     

    PRIÈRE POUR DEMANDER À DIEU SA BÉNÉDICTION

     

    POUR LA NOUVELLE ANNÉE 2019

     

    Seigneur Jésus, je te remercie pour tous tes bienfaits envers moi en cette année 2018 qui s'achève : tu as été bon envers moi, tu m'as protégé de la main du diable qui aurait bien voulu me détruire, tu m'as délivré des pièges qui m'avaient été tendues et ses complots et conspirations contre ma vie ont échoué, je n'ai pas été détruit, je n'ai pas péri, mais je suis vivant et sur mes deux pieds, merci mon Dieu pour cela.

     

     

     

    Merci pour la paix et la sécurité que tu m'as assurées et que je te demande de m'accorder encore en la nouvelle année car je me confie en toi pour ma protection personnelle et pour ma sécurité en la nouvelle année. Seigneur mon Dieu ne laisse rien de mal m'arriver mais protège-moi, garde-moi contre toute méchanceté du diable et des hommes méchants; qu'il ne m'arrive pas de tragédie, que la maladie ne s'approche pas de moi mais préserve-moi de la maladie, des virus et des bactéries qui sont des agents de contamination; par la foi j'applique ton sang versé à la croix sur moi-même, sur tout mon être, sur ma vie toute entière; je te reconnais toute autorité sur ma vie Seigneur Jésus et je me soumets à toi Seigneur Jésus, je veux ta volonté et ton bon plan pour ma vie Seigneur Jésus, je veux et me décide à marcher dans ta volonté, dans la voie royale, dans ton plan; je veux une vie propre et pure et sainte; je veux une vie qui t'honore et te glorifie; je veux une vie sanctifié, exempte de toute souillure et de toute impureté de la chair et de l'esprit; je veux le genre de vie que tu avais planifié depuis longtemps pour moi et à laquelle tu m'as prédestiné, une vie honorable et glorieuse en Christ, une vie dans laquelle j'irai de victoire en victoire sur le péché, sur satan le diable, sur les tentations qui viendront m'éprouver.

     

    Seigneur Jésus, je te remercie pour la nourriture que tu as pourvue pour moi en l'année 2018, la nourriture naturelle et la nourriture spirituelle : tu as pourvu à mes besoins, tu as nourri mon corps avec de bonnes choses, et tu as nourri aussi mon âme et mon esprit avec ta parole, les enseignements bibliques, la prédication de ta parole, tes bons conseils et tes paroles d'encouragement et de consolation, tu m'as parlé, tu m'as corrigé de mes erreurs comme un bon père le fait avec son enfant, tu m'as redressé lorsque j'étais croche afin que je sois droit et que j'hérite l'honneur et la gloire et l'immortalité, tu m'as donné de l'intelligence et de la sagesse et du savoir-faire, tu m'as aidé à discerner entre le bien et le mal, afin que je choisisse le bien et la bénédiction

    Merci mon Dieu.

    Cette année 2019, enseigne-moi, instruis-moi, fais-moi comprendre surtout ta parole et toutes les choses importantes, que j'apprenne, que je grandisse et acquiers de plus en plus de maturité spirituelle, que je sois fortifié puissamment par ton Saint-Esprit dans mon esprit et mon âme à moi, que je prenne de bonnes décisions et que personne ne puisse me tromper ou m'égarer ou me séduire ou me prendre dans des pièges. Pourvois aussi à mes besoins naturels, que je ne manque de rien, que je sois béni avec du travail et une bonne rémunération, que mon salaire s'accroît et ne décroisse pas, que je prospère et que je ne diminue pas; et protège ce que tu m'as donné afin que personne ne me l'enlève.

     

    Merci Seigneur.

     

     Seigneur mon Dieu, ma vie est entre tes bonnes mains. J'ai besoin de l'onction de ton Esprit sur moi, alors je te prie de me oindre fraîchement avec l'onction de ton Esprit que j'ai besoin et que tu as réservée pour moi pour cette année, afin que ton Esprit me conduise dans toute la vérité et dans l'accomplissement de ton plan pour ma vie, que j'aie la force qui me viendra de ton Esprit et l'aide constante de ton Esprit, que ta vie coule en moi, que ton amour et ta joie et ta paix coulent constamment en moi chaque jour sans manquer, que le caractère de Jésus se forme en moi de plus en plus chaque jour pour lui ressembler et agir comme Jésus et parler comme Jésus, que ma foi augmente et se fortifie et sois en action. Que le doute ne puisse m'envahir, ni l'incrédulité se saisir de moi, car je refuse de douter de toi, je refuse de te déshonorer ou de t'être infidèle par incrédulité.

     

    Aide-moi à honorer Dieu et à t'adorer en esprit et en vérité, comme tu le veux.

     

    Aide-moi à prier chaque jour et à demeurer dans la communion avec toi, dans la relation intime et personnelle avec Dieu, dans la communication avec mon Seigneur.

     

    Que je demeure à l'écoute de Dieu, sensible en mon esprit à ton Esprit, que je prenne le temps de lire la Bible chaque jour ou de l'écouter en Bible audio, que je prenne le temps de parler à Dieu et de chercher à entendre de Dieu, que Dieu me parle et imprime sa parole en moi, que je me développe spirituellement et ne régresse pas, que je ne me refroidisse pas mais qu'au contraire je sois toujours plus passionné de Dieu et pour Dieu.

     

    Au nom de Jésus, voilà ma prière en ce début d'année. Seigneur, écoute-moi et exauce-moi je t'en prie. Je crois que tu m'as écouté et reçu en ce que je demande, je crois que tu me l'accordes et je te remercie, je te suis reconnaissant, je m'en réjouis.

     

    Merci Seigneur, je le reçois par la foi et je marcherai dans cette bénédiction de jour en jour, au nom de Jésus-Christ. Amen.

     

    La Route du Pélerin


     

     

    Je rentre de vacances avec mon épouse Nicole en ce mois de janvier 2012 et nous sommes dans la joie car au cours de notre séjour dans la région P.A.C.A,

      

    nous avons rencontré des frères et soeurs avec qui nous avons partagé la Parole, nous avons prié ensemble et nous avons glorifié le Nom du Seigneur.

     Un séjour de 12 jours très enrichissant au cours duquel nous avons échangé nos témoignages avec Claudine, Rébecca, Benjamin, (Serviteur de Dieu), Martine, Valérie, Charles, des coeurs bouillants pour le Seigneur et Christiane qui cherche Dieu depuis longtemps et qui a été bénie par nos prières.

     

    Hormis les villes et paysages visités, nous avons assisté au culte de Noël à Saint-Raphaël et le message qui a été adressé par le Pasteur est ce cadeau vivant que Dieu nous a donné : « son fils Jésus Christ  », notre Rédempteur, qui est mort sur la croix pour nous ôter des ténèbres en prenant tous nos péchés à la croix. Il est ressuscité et est monté au ciel auprès du Père pour intercéder en notre faveur en nous laissant le Saint-Esprit qui demeure en nous, enfants de Dieu.

     

    Dans Jean 3 v 16 : Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

     

    J’ai choisi ce titre : « La Route du Pélerin » pour définir le caractère itinérant de la mission de Dieu, aller à la rencontre de ses enfants ici et de par le monde pour partager la parole et les accompagner dans diverses activités, les aider à réaliser leurs projets manuels, culturels, créations d’entreprises, etc…

     

    Ils peuvent adhérer à l’association : « Viens, écoutes et prends ma main » sur le site internet :

     

     

    https://www.saped-association.fr

     

     

    La Route du Pélerin

     

      

     

     

     

     

     

     

    Le Rendez-vous du Pélerin »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :