• Exercez l'hospitalité les uns envers les autres, sans murmures

     

    « Exercez l'hospitalité les uns envers les autres, sans murmures ».

     

    1 Pierre 4:9

     

     

     

                En ces temps difficiles où le monde est partagé entre le désir d'aider les immigrés venus en masse vers nos pays, et l'indifférence envers les « sans domicile fixe », les personnes âgées ou seules, j'aimerais vous rappeler un thème souvent abordé dans la Bible. L'hospitalité ne s'adresse pas seulement à ceux qui nous entourent, notre famille, nos amis, nos collègues, mais elle doit s'exercer auprès de tous. Mais qu'est-ce que l'hospitalité ? C'est le fait d'accueillir une tierce personne, de lui venir en aide. Dieu nous enseigne combien l'hospitalité est importante, et ce, dès l'Ancien Testament. Lisons ensemble quelques textes qui viendront étayer ce message. Prenons ce texte de Esaïe 58:7 « Partage ton pain avec celui qui a faim, et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile ; si tu vois un homme nu, couvre-le, et ne te détourne pas de ton semblable ». Poursuivons notre lecture dans Deutéronome 10:17-19 « Car l’Éternel, votre Dieu, est le Dieu des dieux, le Seigneur des seigneurs, le Dieu grand, fort et terrible, qui ne fait point acception des personnes et qui ne reçoit point de présent, qui fait droit à l'orphelin et à la veuve, qui aime l'étranger et lui donne de la nourriture et des vêtements ».

     

                Nous pouvons prendre quelques exemples de personnages Bibliques qui exercèrent l'hospitalité. Abraham, dans Genèse 18 reçoit une promesse merveilleuse, une grande bénédiction pour sa vie en recevant chez lui les anges de Dieu. Prenons également l'exemple de Lot, dans la Genèse au chapitre 19. Il accueille les anges venus détruire Sodome. En les hébergeant chez lui, Lot sauva sa vie et celle de sa famille. Si nous poursuivons notre lecture dans le Nouveau Testament, nous voyons que Paul nous encourage à être compatissant et à mettre en pratique cette entraide, dans l’Épître aux Hébreux 13:2 « N'oubliez pas l'hospitalité ; car, en l'exerçant, quelques-uns ont logé des anges, sans le savoir ».  Il poursuit son exhortation dans l’Épître aux Romains. Lisons Romains 12:13 « Pourvoyez aux besoins des saints. Exercer l'hospitalité » puis Romains 15:7 « Accueillez-vous donc les uns les autres, comme Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu ».

     

                Alors même si le contexte économique est défavorable, n'oublions pas ce que Dieu attend de nous. Il nous demande d'aimer notre prochain et de prendre soin de lui. Bien sûr, il ne nous est pas toujours possible de les accueillir chez nous, mais ouvrons leur nos cœurs pour les soutenir dans la prière et, si nous le pouvons, lorsque nous rencontrons un sans domicile fixe, un mendiant, offrons lui un peu de chaleur humaine en partageant un repas, un moreau de pain, un café ou même une couverture. J'aimerais vous laisser ce dernier passage de Matthieu 25:34-40 « Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire, j'étais étranger, et vous m'avez recueilli ; j'étais nu, et vous m'avez vêtu ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus vers moi. Les justes lui répondront : Seigneur, quand t'avons-nous vu avoir faim, et t'avons-nous donné à manger ; ou avoir soif, et t'avons-nous donné à boire ? Quand t'avons-nous vu étranger, et t'avons-nous recueilli ; ou nu, et t'avons-nous vêtu ? Quand t'avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi ? Et le roi leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites ». Alors, n'oublions pas de mettre en pratique toute la volonté de notre Seigneur en ayant un regard semblable au sien. Si le Seigneur était à notre place que ferait-il ? Gardez les mains tendues et le cœur ouvert, comme le Seigneur vous a ouvert les bras, avec amour, patience, bonté, respect et amabilité.

     

     

     

    «Je vous ai montré de toutes manières que c'est en travaillant ainsi qu'il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même : il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir » Actes 20:35

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Groupe de Maison Del Picot

     

     

     

    Projection sur grand  écran chez nous :

     

     

     

    Tous les jeudis à 19 h 30

     

     

     

    - Réunions évangélisation, louanges et prières

     

    - projection vidéos et commentaires

     

     

     

    Le mardi  19 h 30

     

     

     

    Et

     

     

     

    Le Dimanche matin à 09 h 30

     

     

     

    Culte en direct de la Porte Ouverte de Mulhouse

     

     

     

    http://live2.porte-ouverte.com/

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés

    Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés

     

     

     

    « Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère ; car il est écrit, à moi la vengeance, à  moi la rétribution, dit le Seigneur ». Romains 12:19

     


     
                En ces temps troublés où le terrorisme gagne du terrain, face aux attentats perpétrés un peu partout dans le monde, et plus récemment à Paris ce 13 novembre 2015, il est important de se rappeler ce que nous enseigne la Parole de Dieu concernant la vengeance. Si nous lisons un peu plus en avant dans Romains 12:21, il est écrit « Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien ». La vengeance n'est que le résultat de ce que nous ressentons dans nos cœurs et si nous sommes ancrés en Christ, nous devons alors porter en nous son essence et ses préceptes. Or, que nous dit le Seigneur « Ne vous vengez point vous-mêmes ».

     

                J'aimerais que nous puissions prendre ensemble quelques exemples de personnages bibliques qui ont été confrontés à des circonstances où ils auraient pu laisser la vengeance les guider, mais ne l'ont pas fait. Prenons Joseph, lorsque ses frères le vendirent. Malgré les années d'épreuves, l'esclavage, la prison..., lorsque Joseph se retrouve face à eux, il ne laisse pas sa haute fonction guider ses désirs de vengeance, mais au contraire, il use de bonté et de pardon envers ses frères. Il est dit dans Genèse 45:15 « Il embrassa aussi tous ses frères, en pleurant. Après quoi, ses frères s'entretinrent avec lui ». Nous pouvons prendre comme autre exemple David, qui, harcelé et poursuivi par Saül est obligé de se réfugier dans une caverne. Lorsque la possibilité de se venger s'offre à lui, il rejette ces sentiments de colère et de haine pour garder en son cœur les préceptes de Dieu et pardonner. Lisons un passage dans 1 Samuel 24:11-13, lorsque David s'adresse à Saül en lui montrant le pan de son manteau qu'il a coupé « Tu vois maintenant de tes propres yeux que l’Éternel t'avait livré aujourd'hui entre mes mains dans la caverne. On m'excitait à te tuer ; mais je t'ai épargné, et j'ai dit ; je ne porterai pas la main sur mon seigneur, car il est l'oint de l’Éternel. Vois, mon père, vois donc le pan de ton manteau dans ma main. Puisque j'ai coupé le pan de ton manteau et que je ne t'ai pas tué, sache et reconnais qu'il n'y a dans ma conduite ni méchanceté ni révolte, et que je n'ai point péché contre toi. Et toi, tu me dresses des embûches, pour m'ôter la vie : L’Éternel sera juge entre moi et toi, et l’Éternel me vengera de toi : mais je ne porterai point la main sur toi ». Je prendrai un dernier exemple, celui de Jésus-Christ lui-même. Lorsqu'il est crucifié, que dit-il « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font. » Luc 23:34.

     

                Laissons la vengeance à notre Dieu et portons en nous son amour, sa grâce et sa miséricorde. Que le pardon soit dans notre cœur, notre bouche et que la louange, la prière soient notre quotidien. N'ayons pas peur des événements qui se produisent un peu partout, car nous ne sommes pas seuls, ni abandonnés. Jésus est avec nous tous les jours et il nous accompagne « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde » Matthieu 28:19-20. Dans ce temps de grâce, portons en nous la paix et l'amour de Dieu, car le jour de la vengeance approche où le Seigneur consolera tous les affligés.

     

     

     

    « L'esprit du Seigneur, l’Éternel, est sur moi, car l’Éternel m'a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux ; il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté, et aux prisonniers la délivrance : pour publier une année de grâce de l’Éternel, et un jour de vengeance de notre Dieu : pour consoler tous les affligés ».

     

    Esaïe 61:2

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires