•  J'ai encore beaucoup de choses à vous dire,

     

    « J'ai encore beaucoup de choses à vous dire,

     

    mais vous ne pouvez pas les supporter maintenant »

     

    Jean 16:12

     

     

     

                Lorsque Jésus s'adresse à ses disciples, le Saint-Esprit n'a pas encore été envoyé. Que veut dire Jésus lorsqu'il dit « vous ne pouvez pas les supporter maintenant » ? Pour mieux comprendre, j'aimerais faire une comparaison avec une femme enceinte. Tant que l'enfant est en elle, elle peut lui expliquer tout l'amour de Dieu, lui parler du monde, lire la parole..., le fœtus n'est pas en capacité de comprendre, car il n'est pas né et il est immature. Comment pourrait-il s'imaginer le monde et ce qui s'y passe ? De la même manière, si nous ne sommes pas nés de nouveau en Christ, nos yeux et nos oreilles sont fermés. Nous sommes incapables de comprendre et d'imaginer ce qu'est le royaume de Dieu. Mais en ayant part à la nouvelle naissance spirituelle en Jésus-Christ, nos yeux s'ouvrent, et notre entendement s'éveille à l'écoute du Saint-Esprit. Pour ce faire, il nous faut accepter Jésus-Christ pour Seigneur et seul Sauveur. Pour pouvoir supporter la parole divine, il nous faut, comme un enfant nouveau-né, boire le lait spirituel avant de pouvoir prendre une nourriture spirituelle. Si nous voulons aller trop vite, nous ne pourrons pas la supporter, comme le bébé ne peut digérer la nourriture solide avant d'avoir grandit. 1 Pierre 2:2 nous dit « Désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut? ». Ainsi, pour pouvoir supporter la parole de Dieu, il faut en tout premier, accepter de la recevoir en nous, puis nous en nourrir quotidiennement afin de pouvoir grandir spirituellement. Cela n'est possible qu'en étant régénéré et vivifié par le sang de Christ et en portant en nous son Esprit Saint.

     

                Pour accepter la parole de Dieu, il est indispensable de recevoir Jésus-Christ pour Seigneur et Sauveur, car c'est lui seul qui ouvre les yeux de notre cœur pour que nous puissions comprendre la parole divine. « C'est l’Éternel qui dirige les pas de l'homme, mais l'homme peut-il comprendre sa voie ? » Proverbes 20:24.

     

    Saisir les voies du Seigneur n'est pas dans notre nature humaine, car notre regard est, à l'origine, charnel.  Lorsque nous lisons dans Deutéronome 29:4, il est dit « Mais, jusqu'à ce jour, l’Éternel ne vous a pas donné un cœur pour comprendre, des yeux pour voir, des oreilles pour entendre ». Pour pouvoir comprendre la parole de Dieu, il faut avoir un regard spirituel. Or, seul le Seigneur est capable d'ouvrir pour nous la compréhension de nos cœurs et de notre esprit, car il est la clé qui mène à la connaissance divine. Pour que nos yeux s'ouvrent et que notre esprit comprenne, il nous a donné le Saint-Esprit.

     

                Si nous poursuivons notre lecture dans Jean 16:13, il est dit « Quand le défenseur sera venu, l'Esprit de la vérité, il vous conduira dans toute la vérité, car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu et vous annoncera les choses à venir ». En reprenant notre lecture dans Jean 14:26, nous lisons ceci « Mais le consolateur, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit ». Ainsi, le Saint-Esprit nous est donné pour apprendre à connaître la pensée du Père à travers son Fils bien-aimé, Jésus-Christ.

     

                Supporter, c'est aussi pouvoir endurer et porter la parole divine. J'aimerais lire ce passage de 1 Corinthiens 3:2 avec vous « Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter ; et vous ne le pouvez pas même à présent, parce que vous êtes encore charnels ». 

     

    Pour pouvoir porter en nous la parole divine, pour la supporter, la méditer et la comprendre, il est impératif d'avoir revêtu l'homme nouveau  en Jésus-Christ. Jean 6:55 nous laisse ce passage merveilleux « Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage ». Il nous faut donc manger cette manne divine et boire cette eau de vie pour pouvoir comprendre la parole faite chair, Jésus-Christ notre Sauveur.

     

                Tant que notre regard demeure charnel, il n'est pas possible de nous restaurer de la nourriture divine. Hébreux 5:12 nous dit « Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu'on vous enseigne les premiers rudiments des oracles de Dieu, vous êtes venus à avoir besoin de lait et non d'une nourriture solide ». 

     

    Sans vision spirituelle, sans la présence du Saint-Esprit en nous pour nous éclairer et nous enseigner, nous ne pouvons pas supporter la nourriture donnée par notre Seigneur.

     

    Si nous poursuivons dans Hébreux 5:14, il est dit explicitement « Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l'usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal ». Pour pouvoir recevoir cette nourriture spirituelle indispensable à la bonne compréhension de la parole de Dieu, il est important de rechercher les dons de l'Esprit à travers la prière et le jeûne. Il est important de noter ce passage « exercé par l'usage à discerner ». Exercer, c'est s’entraîner, c'est s'habituer à faire quelque chose quotidiennement. Ainsi, exercer par l'usage signifie ici qu'il faut s’exercer assidûment, pratiquer continuellement la parole afin de rechercher le discernement et le mettre en pratique. En conséquence, il nous faut être régénérés en Christ pour pouvoir rejeter les pensées charnelles. Au contraire, il faut s'attacher à celles qui sont spirituelles et qui nous permettrons, en étant remplis du Saint-Esprit, de pouvoir supporter la parole de Dieu et de la transmettre autour de nous.

     

     

     

     

     

    2 Corinthiens: 10.5 

     

     

     

    « Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s'élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ ».

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Jésus nous aime sans condition

     

    Groupe de Maison G M D à Amélie les Bains Palalda (66110) 

      

    Gens de la Maison de Dieu

     

     

    Éphésiens 2

     

     

    19Ainsi donc, vous n'êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors; mais vous êtes concitoyens des saints,

    gens de la maison de Dieu.

     

     

     

    20Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire.…

     

     

    Jésus nous aime sans condition.

    Vous recherchez à vivre autrement – Vous vivez dans la peur – la crainte ou l’angoisse,

     

    Rejoignez-nous tous les jeudis soir à partir de 19h30, chez nous, à Amélie les Bains Palalda.

     

    Si vous ne pouvez pas vous déplacer, vous pouvez adresser vos demandes de prière à Nicole et Gilbert :

    - Par téléphone : 0658454590 ou 0617156647

     

    - Ou par mail : saped.association@gmail.com

     

    - Blog : http://www.laroutedupelerin.c4.fr

     

     

     

    -

    A bientôt

     

    Jésus nous aime sans condition

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Mais Noé trouva grâce aux yeux de l'Éternel.

    Genèse 6:8 « Mais Noé trouva grâce aux yeux de l'Éternel. » 

     

     

     

    Alors que Dieu s’apprêtait à détruire la race humaine qui était totalement corrompue, Noé trouva grâce aux yeux de l’Éternel. C'est-à-dire qu'il obtint la faveur, la bienveillance de notre Dieu, car il était intègre et juste (Genèse 6:9). Nous pouvons le lire dans Genèse 7:1 « L’Éternel dit à Noé : entre dans l'arche, toi et toute ta maison ; car je t'ai vu juste devant moi parmi cette génération ».

     

     

     

    À cette époque, le monde s'abandonnait aux vices et à l'immoralité, pourtant, Noé choisit de rester fidèle à Dieu en le servant et en gardant ses préceptes gravés en lui.   Par sa conduite humble, respectueuse, sa foi en Dieu, Noé sauva sa vie et celle de sa famille. Hébreux 11:7 nous dit « C'est par la foi que Noé, divinement averti des choses qu'on ne voyait pas encore, et saisi d'une crainte respectueuse, construisit une arche pour sauver sa famille ; c'est par elle qu'il condamna le monde, et devint héritier de la justice qui s'obtient par la foi ».

     

    Alors que pouvons nous tirer comme leçon de l'attitude de Noé ?

     

     

     

    Tout comme au temps de Noé, nous évoluons dans un monde perverti où le bien disparaît peu à peu au profit du mal et de la corruption. Noé nous donne une leçon, un exemple à suivre pour que nous gardions espoir dans notre marche avec le Seigneur, et ce, même si le monde nous critique, se moque de nous ou encore nous condamne et nous persécute. Il nous montre qu'il n'est pas impossible de vivre ici-bas en suivant le Seigneur lorsque notre regard demeure fixé sur Jésus-Christ et sur la rémunération qu'il nous donne, la vie éternelle (1 Jean 2:25).

     

     

     

    Ainsi, nous devons marcher avec persévérance en gardant un regard spirituel, avec l'aide du Saint-Esprit. Tout comme Noé, Abraham, Moïse... persévérons toujours dans la foi afin d'hériter de la promesse divine réalisée en Jésus-Christ, lui seul (Actes 2:39 ; 2 Timothée 1:1).

     

     

     

    À travers l'exemple de Noé, nous sommes encouragés à rester ferme dans notre marche avec le Seigneur. Lisons ce passage de Hébreux 6:12 « en sorte que vous ne vous relâchiez point, et que vous imitiez ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses ». Gardons en mémoire Noé, qui pendant de nombreuses années, construisit l'arche malgré les moqueries des autres.

     

     

     

                À présent, continuons notre lecture ensemble dans Genèse 7:5 « Noé exécuta tout ce que l’Éternel lui avait ordonné ». Ce que nous demande le Seigneur, c'est de lui obéir en toutes choses, en plaçant en lui notre confiance. Même s'il ne comprenait pas toute la volonté de Dieu ni ses plans, Noé exécuta tout ce que l’Éternel lui demanda, sans contestations, avec foi, amour, espérance et assurance.

     

     

     

    L'apôtre Paul nous laisse ce verset important dans Galates 5:7 « Vous couriez bien : qui vous a arrêtés, pour vous empêcher d'obéir à la vérité ? ». Nous ne pouvons pas marcher dans la vérité avec foi, si nous ne sommes pas obéissants. C'est pourquoi, il est important de laisser le Saint-Esprit nous guider, nous instruire, de persévérer dans la prière, afin de garder les regards fixés sur Jésus-Christ, et non sur les choses matérielles de ce monde.

     

    Enfin, il est un aspect de l'attitude de Noé que nous ne devons pas ignorer. Lisons dans 2 Pierre 2:5 « s'il (Dieu) n'a pas épargné l'ancien monde, mais s'il a sauvé Noé, lui huitième, ce prédicateur de la justice, lorsqu'il fit venir le déluge sur un monde d'impies ;... ». Noé ne se contentait pas de construire l'arche, mais il continuait à annoncer ce qui allait se passer, afin que le monde se repente et se tourne vers la vérité.

     

    C'est aussi ce que le Seigneur attend de nous. Marc 13:10 nous dit ceci « « Il faut premièrement que la bonne nouvelle soit prêchée à toutes les nations ». Jésus est l'arche divine, il est la porte de la vie (Jean 10:7). Il est le seul chemin qui mène à la vie et à la réconciliation avec le père. Or, pendant que nous sommes encore dans le temps de la grâce, comme Noé pendant la construction de l'arche, nous devons évangéliser et annoncer la bonne nouvelle afin qu'un grand nombre se convertisse, franchisse la porte de l'arche divine, qui est Jésus-Christ notre Seigneur et Sauveur (Luc 24:47 ; Actes 13:47).

     

    « Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l'homme ».

     

    Luc 17:26

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire