• http://www.everyoneweb.fr/mfdassociation

     

     

     

     

    MFD Association

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Je suis le Premier et le Dernier et le Vivant

     

     

    Je suis le Premier et le Dernier et le Vivant

     

     

    « Que tes morts revivent ! Que mes cadavres se relèvent ! - Réveillez-vous et tressaillez de joie, habitants de la poussière ! Car ta rosée est une rosée vivifiante, et la terre redonnera le jour aux ombres » Esaïe 26:19

     

     

     

    http://www.lirelabible.net/

     

     

     

    Lorsqu’Adam et Eve laissent le diable s'introduire dans leur vie en tombant dans le péché, ils  perdent leur place d'enfants auprès du Père. Privés de la grâce et de la vie éternelle, seule la mort s'ouvre devant eux. Mais Dieu, dans son grand amour, refuse d'abandonner ses enfants et il prévoit alors leur restauration et leur régénération à travers un sauveur. Cette promesse s'accomplit en Jésus-Christ son Fils bien-aimé. Dès lors, le Saint-Esprit dévoile aux prophètes la  promesse que ceux qui auront placé leur confiance en Dieu ne seront pas destinés à la mort éternelle mais, ils seront introduits dans la gloire de Dieu à travers Jésus notre Sauveur.

     

     

     

    Dans ce passage d'Esaïe, nous voyons que le prophète emploie le pronom possessif « TES » a contrario du verset 14. Cet emploi du terme « TES » exprime déjà l'idée que seuls ceux qui auront placé leur foi en Dieu auront accès à la vie restaurée. Même si le mot « résurrection » n'est pas utilisé, « que tes morts revivent » introduit déjà la pensée de cette merveilleuse promesse de la vie retrouvée en Jésus notre Sauveur.

     

     

     

    Lorsque nous lisons dans Osée 14:5 « Je serai comme la rosée pour Israël, il fleurira comme le lis, et il poussera des racines comme le Liban » nous voyons que Dieu se compare déjà à la rosée qui désaltère et qui donne la vie. Dans les régions comme le Liban ou Israël, la pluie ne tombe pas suffisamment et la rosée du matin est une source qui permet à la terre d'être hydratée, vivifiante pour tout ce qui vit. Ainsi, notre Seigneur est la rosée vivifiante qui nous désaltère et nous donne la vie. Déjà dans Deutéronome 32:2 nous pouvons lire « Que mes instructions se répandent comme la pluie, que ma parole tombe comme la rosée, comme des ondées sur la verdure, comme des gouttes d'eau sur l'herbe ». Et cette rosée, ces gouttes d'eau de vie qui viennent de la parole faite chair, de la lumière de la vie, se trouvent en  Jésus notre Sauveur.

     

     

     

    La rosée symbolise la vie et cette vie n'est possible qu'en Jésus-Christ lui seul. Il est la source qui désaltère. Jésus nous dit « mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura jamais soif, et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle » Jean 4:14 puis il rajoute dans Jean 11:25-26 « Jésus lui dis : Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? ».

     

     

     

     Ainsi, la mort est vaincue en Jésus qui a tout accompli, tout payé pour le rachat de nos vies. Lorsque Esaïe écrit « Réveillez-vous et tressaillez de joie, habitants de la poussière ! » il nous invite à ouvrir les yeux de notre cœur et à accepter la vie en Jésus. Régénérés, remplis du Saint Esprit, nous sommes alors dans la joie et la paix et notre âme tressaille d'allégresse pour notre Dieu.

     

     

     

    Nous qui sommes nés « poussière » charnellement sommes désormais vivants pour toujours en notre Seigneur (1 Corinthiens 15:52). 1 Corinthiens 15:42 nous enseigne « Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Le corps est semé corruptible ; il ressuscite incorruptible » et cette transformation n'est possible qu'en acceptant Jésus pour Sauveur et Seigneur, en croyant qu'il est mort pour nos péchés et qu'il est ressuscité.

     

     

     

    Ephésiens 5:14 nous révèle « C'est pour cela qu'il est dit : Réveille-toi, toi qui dors, relève-toi d'entre les morts, et Christ t'éclairera ». Oui, Jésus est la vie et la lumière qui nous éclaire le long du chemin. Il est temps de se réveiller, de se relever et d'avancer pour suivre le Seigneur sur le chemin qui mène à la croix du calvaire, à la vie éternelle où Jésus nous a préparé une couronne de vie incorruptible.

     

     

     

    C'est aussi une invitation à annoncer autour de nous la bonne nouvelle afin de partager cette vie à tous ceux qui sont encore dans la « poussière de la terre », aux in convertis qui, après le temps de la grâce iront vers la perdition (Daniel 12:2-3 ; Apocalypse 20:13-14). 1Pierre 4:6 nous dit « Car l’Évangile (la bonne nouvelle) a été aussi annoncé aux morts, afin que, après avoir été jugés comme les hommes quant à la chair, ils vivent selon Dieu quant à l'Esprit ».

     

     

     

     Matthieu 12:40 nous indique que Jésus est allé trois jours et trois nuits dans le sein de la terre pour que tous puissent avoir accès à la bonne nouvelle. Apocalypse 1:18 nous dit « Je suis le premier et le dernier, et le vivant. J'étais mort ; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts ».

     

    C'est pourquoi, nous sommes morts au péché et vivant en Christ en qui nous avons la vie car, comme nous le dit Colossiens 2:12 « Ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l'a ressuscité des morts ». AMEN

     

     

     

    Alors réjouissons-nous et exaltons le nom de notre Dieu d'amour, de notre Seigneur et Sauveur bien-aimé. Car nous qui étions morts spirituellement, nous sommes aujourd'hui vivants spirituellement par la source vivifiante qui se trouve dans le sein du Seigneur. Je vous laisserai pour terminer ce dernier passage de :

     

     

     

    1Corinthiens 15:45

     

    « C'est pourquoi il est écrit : le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam (Jésus) est devenu un esprit vivifiant ».

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Jésus est la justice véritable

     

     

     

    « Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l'homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre »

     

     2 Timothée 3:16-17

     

     

     

    L’Écriture est la Parole de la vérité que nous retrouvons dans la Bible, paroles écrites entièrement inspirées de Dieu pour nous permettre de mieux le comprendre, mieux suivre ses préceptes et sa volonté, mais aussi nous révéler Jésus qui est le seul chemin qui mène à la vie éternelle.

     

     

     

     Jean 1:1 nous dit « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu ». Et cette Parole de vérité est manifestée en Jésus Christ notre Sauveur et Seigneur qui nous révèle le Père et nous réconcilie avec notre Dieu d'amour. Nous pouvons voir que tout au long de la Bible, Dieu s'adresse à ses enfants pour les conseiller, les soutenir, les délivrer, les guider... Le premier exemple que nous pourrions voir se situe dès le commencement avec Adam et Eve.

     

     

     

     Lorsque nous lisons Genèse 3:8-9 « Alors ils entendirent la voix de l’Éternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l'homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l’Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin. Mais l’Éternel Dieu appela l'homme, et lui dit : Où es-tu ? »

     

     

     

    Nous voyons que déjà Dieu avait une relation intime comme un père avec ses enfants et, à travers sa parole, il était déjà là pour écouter Adam et Eve, les convaincre de leur péché, de les corriger en les sortant du jardin d’Éden mais aussi de les instruire et ne pas les abandonner, de les amener à le suivre malgré tout. Dieu n'a pas voulu abandonner Adam et Eve lorsqu'ils ont péché mais il a prévu une réconciliation salutaire merveilleuse en son Fils bien-aimé : Jésus.

     

     

     

    Ainsi la Parole a été orale dans un premier temps et transmise de génération en génération. Deutéronome 4:36 nous dit « Du ciel, il t'a fait entendre sa voix pour t'instruire ; et, sur la terre, il t'a fait voir son grand feu, et tu as entendu ses paroles du milieu du feu ».

     

     

     

    Mais, nous voyons également  dans Exode 24:12 que sa Parole orale devient aussi écrite pour servir de témoignages, de souvenirs, d'instructions et d'enseignements « L’Éternel dit à Moïse : monte vers moi sur la montagne, et reste là ; je te donnerai des tables de pierre, la loi et les ordonnances que j'ai écrites pour leur instruction ». Exode 32:16 poursuit « Les tables étaient l'ouvrage de Dieu, et l'écriture était l'écriture de Dieu, gravée sur les tables ».

     

     

     

    Ainsi, dans le souci de nous aider à garder ses commandements et ses préceptes plus facilement, Dieu nous les a transmis par le moyen de l'écriture. C'est par ce moyen que les paroles des prophéties, des promesses et de l'histoire des écritures de la Bible sont parvenues jusqu'à nous. Et les hommes qui ont écrits la Bible ont tous été inspirés par Dieu à travers son Saint-Esprit. L’Écriture est vérité.

     

     

     

    L’Écriture est utile pour enseigner : enseigner c'est faire acquérir la connaissance de quelque chose, c'est apprendre, inculquer, montrer. C'est pour poser le fondement de la vérité divine que Dieu nous a donné l’Écriture pour nous enseigner.

     

     

     

    Nous pouvons le lire dans Romains 15:4 « Or, tout ce qui a été écrit l'a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Écritures, nous possédions l'espérance ». Exode 18:20 nous dit aussi « Enseigne-leur les ordonnances et les lois ; et fais-leur connaître le chemin qu'ils doivent suivre, et ce qu'ils doivent faire ».

     

     

     

     

     

    A travers l'enseignement, nous pouvons espérer, être consolés, encouragés et amenés à placer notre foi en ce Dieu si merveilleux.

     

     

     

    L’Écriture est utile pour convaincre : convaincre c'est persuader par le raisonnement, c'est amener quelqu'un à prendre conscience de la vérité divine en la Parole faite chair : Jésus. Pour nous convaincre la Parole a été manifestée et a tout accompli, c’est Jésus ? Et il nous a alors donné pour arrhes le Saint-Esprit pour convaincre le monde de son péché.

     

     

     

    Lisons le dans Jean 16:7-8 « Cependant je vous dis la vérité : il vous est avantageux que je m'en aille, car si je ne m'en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous ; mais, si je m'en vais, je vous l'enverrai. Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement ».

     

     

     

    Ainsi le Saint-Esprit convainc les personnes de leur état de pécheur. Mais pour que l'homme puisse en prendre conscience, il faut que de notre côté, nous soyons actif pour annoncer la bonne nouvelle car, comme nous le dit  2 Corinthiens 4:13 « Et, comme nous avons le même esprit de foi qui est exprimé dans cette parole de l’Écriture ; j'ai cru, c'est pourquoi j'ai parlé ! Nous aussi nous croyons, et c'est pour cela que nous parlons » mais aussi dans Romains 10:17 « Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ ».

     

     

     

    Ainsi, il est important d'annoncer la parole de Dieu afin que le Saint-Esprit puisse agir dans les cœurs et convaincre du péché les hommes afin qu'ils se repentent et se convertissent.

     

     

     

    L’Écriture est utile pour corriger : corriger c'est rectifier, ramener à la règle où à la vérité. Corriger c'est donner la possibilité à celui que est dans l'erreur de se repentir et de revenir dans la bonne voie. C'est pour avertir (avec amour) l'homme de sa mauvaise voix que Dieu est parfois obligé de passer par le moyens de la correction afin que la personne puisse revenir de ses mauvaises voies et se repentir.

     

     

     

    David s'est soumis à la correction lorsqu'il prit la femme d'Urie, Ninive s'est repentie lorsque Jonas a averti le peuple... Hébreux 4:12 nous dit « Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur ». Mais dans son grand amour Jésus n'est pas venu pour nous condamner mais pour nous sauver et nous donner la vie éternelle (Luc 9:56).

     

     

     

    L’Écriture est utile pour instruire  dans la justice : instruire c'est dispenser un enseignement, c'est édifier quelqu'un, l'éclairer sur quelque chose. Éclairer, c'est-à-dire donner la lumière pour comprendre. Or, Jésus est la lumière du monde (Jean 8:12) et c'est en lui que nous avons la vie. Il a instruit les disciples, le peuple, il a ouvert les yeux de notre cœur, de notre entendement afin que nous comprenions sa parole et sa volonté et devenions ses disciples... Jean 6:45 nous dit « Il est écrit dans les prophètes : ils seront tous enseignés de Dieu. Ainsi quiconque a entendu le Père et a reçu son enseignement vient à moi ».

     

     

     

    Nous avons désormais connaissance de la vérité révélée dans les écritures et accomplie en Jésus.  Jésus est la justice véritable. Romains 3:25 nous dit « C'est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu'il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis-je, de montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus ».

     

     

     

     

     

     

     

    Afin que l'homme soit accompli et propre à toutes bonnes œuvres : être accompli c'est être terminé, c'est manifester une action finie. Or, en Jésus tout a été accompli (Jean 19:30) et nous sommes purifiés, lavés et sanctifiés en lui. Ce que le Seigneur attend de nous c'est que nous lui ressemblions et que nous fassions sa volonté afin qu'en lui nous soyons l'image de sa gloire, l'empreinte de sa puissance et de son amour. Il a fait de nous des disciples, c'est à dire qu'il nous a enseignés afin que nous le suivions et fassions la volonté du Père.

     

     

     

     Luc 6:40 nous dit « Le disciple n'est pas plus que le maître ; mais tout disciple accompli sera comme son maître ». En effet si nous portons en nous celui qui nous donne la vie et que le Saint-Esprit demeure en nous, alors nous accomplissons ce que Dieu nous demande : être des témoins vivants et vrais, être des lumières dans ce monde pour la gloire de Dieu. Nous portons désormais le fruit de l'Esprit à l'image de Christ.  

     

     

     

    1 Timothée 6:11 nous enseigne « Pour toi, homme de Dieu, fuis ces choses, et recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la patience, la douceur. ». Ce sont là les fruits que Dieu attend de nous qui sommes le temple du Saint-Esprit.

     

    Je terminerai par ce passage de :

     

     

     

    Jacques 4:5

     

     « Croyez-vous que l’Écriture parle en vain ? C'est avec jalousie que Dieu chérit l'esprit qu'il a fait habiter en nous ».

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    Revêtir les sentiments de Christ

     

    Revêtir les sentiments de Christ

     

     

     

    « Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes ; et ayant paru comme un simple homme, il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même à la mort de la croix » Philippiens 2:5-8

     

     

     

     

     

    Lorsque nous lisons ce texte, nous sommes amenés à nous demander si nous sommes réellement revêtus aujourd'hui encore,  des sentiments de Christ. Les sentiments sont des sensations que l'on ressent, que l'on perçoit. Ce sont des émotions liées à la conscience et à nos sens. Mais quels sont  les sentiments de Christ ? Christ est la vérité, il est doux, humble, obéissant, rempli d'amour et de compassion. Il s'est dépouillé lui-même, c'est à dire qu'il a laissé de côté sa divinité pour revêtir pour un temps notre humanité afin de pouvoir nous comprendre et s'offrir en sacrifice ultime pour le rachat de nos péchés.

     

     

     

     Dans Matthieu 20:28 nous lisons « C'est ainsi que le Fils de l'homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs ». Jésus, lorsqu'il est venu ne l'a pas fait en venant dans la richesse, avec des serviteurs... mais il est venu dans une étable dans le corps d'un nouveau né, innocent et pur. Esaïe disait du Seigneur « Voici mon serviteur que j'ai choisi, mon bien-aimé en qui mon âme a pris plaisir. Je mettrai mon Esprit sur lui, et il annoncera la justice aux nations » Matthieu 12:18. 

     

     

     

    Alors ce que le Seigneur attend de nous c'est que nous revêtions ces sentiments d'humilité, d'amour, de vérité et d'obéissance sachant qu'il est capable de lire en nous pour sonder la véracité de nos sentiments. Hébreux 4:12 nous dit « Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur ». Alors que devons nous faire pour porter en nous l'empreinte de Christ, ses sentiments ?

     

     

     

    Premièrement, nous devons nous soumettre entièrement à Christ en le laissant vivre en nous par son Saint-Esprit et prendre le contrôle total de notre vie (corps, âme et esprit).  Nous devons ainsi laisser l'Esprit nous instruire et nous guider. Galates 2:20 nous dit « J'ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi ».

     

     

     

    Deuxièmement, nous devons avoir un regard spirituel et non charnel, nous dépouillant de la chair au profit de l'esprit (Colossiens 3:9). Éphésiens 4:20-24 nous enseigne « Mais vous, ce n'est pas ainsi que vous avez appris Christ, si du moins vous l'avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c'est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l'esprit de votre intelligence, et à revêtir l'homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté qui produit la vérité ». Et Colossiens 2:11 « Et c'est en lui que vous avez été circoncis d'une circoncision que la main n'a pas été faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair : ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l'a ressuscité des morts ».

     

     

     

    Troisièmement, nous devons nous humilier devant Dieu avec vérité et sincérité. Nous humilier c'est nous abaisser devant Dieu en reconnaissant son autorité, sa toute puissance. Nous devons savoir plier le genou devant notre Père et baisser la tête humblement pour nous remettre entièrement sous sa domination et le laisser graver en nous ses ordonnances et ses préceptes afin que nous les mettions en pratique chaque jour. C'est reconnaître notre état de pécheur et chercher dans le sang de Jésus la sanctification et la purification de notre être tout entier. Michée 6:8 disait « On t'a fait connaître, ô homme, ce qui est bien ; et ce que l’Éternel demande de toi, c'est que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Dieu ». Soyons humble comme l'a été le Seigneur. Sachons également rester humble devant nos semblables (Philippiens 2:3 ; Romains 12:3; Romains 12:16 ; 1 Pierre 3:8...).

     

     

     

    Quatrièmement, nous devons être obéissants comme l'a été le Seigneur. Ce que le Seigneur attend de nous, c'est que nous soyons totalement obéissants à notre Dieu afin de le suivre dans la vérité. 1 Pierre 1:1-2  nous dit « Pierre, apôtre de Jésus-Christ, à ceux qui sont étrangers et dispersés dans le Pont, la Galatie, la Cappadoce, l'Asie et la Bithynie, et qui sont élus selon la prescience de Dieu le Père, par la sanctification de l'Esprit, afin qu'ils deviennent obéissants, et qu'ils participent à l'aspersion du sang de Jésus-Christ : que la grâce et la paix vous soient multipliées ». Nous lisons également dans 1 Pierre 1:14 « Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l'ignorance »  et encore dans 1 Pierre 1:22 « Ayant purifié vos âmes en obéissant à la vérité pour avoir un amour fraternel sincère, aimez-vous ardemment les uns les autres, de tout votre cœur ».

     

     

     

    Cinquièmement, nous devons être des serviteurs de Christ pour la gloire de Dieu, des ambassadeurs fidèles dans le service, afin d'être des disciples utiles à notre Seigneur. 1 Corinthiens 

     

    4:1 nous dit « Ainsi qu'on nous regarde comme des serviteurs de Christ, et des dispensateurs des mystères de Dieu ».

     

     

     

    C'est à dire que nous devons servir le Seigneur, lui être utile mais aussi accepter d'être utilisés par lui pour la Gloire de Dieu afin d'être des témoins vivants et vrais. N'oublions pas que nous sommes des ambassadeurs (2 Corinthiens 5:20 ; Éphésiens 6:20), des serviteurs et que le Seigneur nous a confiés une tâche importante : annoncer la bonne nouvelle par tout le monde. Et ce service, nous devons l'accomplir jusqu'à la mort, dans la joie et la paix comme dans les tribulations et les persécutions sachant que nous ne sommes pas seuls sur le chemin, puisque Christ nous accompagne pas à pas, à chaque instant et qu'il tient notre main dans la sienne. Il a déjà tout accompli, tout vaincu et tout payé. Alors suivons-le d'un cœur joyeux, léger et rempli d'amour et de reconnaissance. Veillons et avançons les regards fixés sur le rémunérateur de toutes choses : Jésus notre Seigneur et Sauveur.

     

     

     

    « Heureux ces serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera veillant ! Je vous le dis en vérité, il se ceindra, les fera mettre à table, et s'approchera pour les servir. »

     

    Luc 12:37

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • La bonne humeur qui conduit à une pensée positivesamedi 23 août 2017

    J'aborde ici un aspect de l'être qui n'est pas toujours bien perçu par tel ou tel individu. La bonne humeur qui déclenche la joie et par là même, une attitude positive, dérange parfois.

    Proverbe 17/22 nous dit :" un cœur joyeux est un bon remède, mais un esprit abattu dessèche les os"

    Au fil des jours j'inscrirai ici des pensées positives pour donner à chacun la possibilité d'avoir une humeur agréable qui plait à Dieu car il est dit que le Royaume de Dieu c'est la joie et la paix par le Saint-Esprit. (Rom 14/17)

    bonne lecture

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Dimanche 24 août 2014

    Tu as reçu Jésus Christ comme Seigneur  et sauveur, c'est un grand privilège !

    Ton cœur est ouvert à la connaissance et le Saint-Esprit te fait grandir car chaque jour tu es renouvelé(e).

    Tout ce que tu reçois gratuitement, donne gratuitement car le Seigneur qui est dans les cieux te bénit ainsi que tous ceux qui composent ta famille de croyants. Son amour est infini et juste, sois à l'image de Christ.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • La victoire sur l'adversité

    mercredi 27 août 2014

     

    Parfois le Seigneur permet que le croyant se trouve en grandes difficultés afin d'éprouver sa fidélité dans la foi. Seulement Il nest jamais très loin :

    Il nous dit fortifie-toi et prends courage; oui nous devons nous fortifier chaque jour les uns, les autres pour obtenir la victoire sur l'adversité.

    Bonne journée

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires