•  

    Laissez venir à moi les petits enfants

     

    Actes 2 : 39 

     

    « Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. »

     

     

     

    Dès la Genèse avec Abel et Caïn, Dieu nous montre l'importance d'enseigner la parole vivante à nos enfants car le péché n'épargne pas nos petits et, dès leur jeunesse, ils sont confrontés au bien mais aussi au mal. Si nous ne les éduquons pas dans la vérité, ils grandiront alors avec gravés en eux non pas les préceptes du Seigneur mais les enseignements du monde qui sont en opposition avec ceux de l'Esprit.

     

    Dans le livre des Proverbes 20:11 nous pouvons lire ceci « L'enfant laisse déjà voir par ses actions si sa conduite sera pure et droite ». Nous avons donc pour devoir de leur montrer l'exemple en ayant premièrement nous mêmes une attitude digne de celui qui vit en nous : Christ Roi. Nous avons donc pour mission non seulement d'annoncer la bonne nouvelle autour de nous, dans notre voisinage, nos lieux de travail, mais aussi dans nos familles et au sein même de notre foyer : à nos enfants. Proverbes 14:26 dit « Celui qui craint l’Éternel possède un appui ferme, et ses enfants ont un refuge auprès de lui ».

     

    Lorsque les enfants grandissent au sein d'un foyer dirigé par le Seigneur, alors leurs cœurs sont remplis de confiance et lorsqu'ils sont confrontés aux difficultés de ce monde, ils peuvent s'appuyer sur leurs parents et ensemble, à travers la prière et la méditation de la parole, ils trouveront le moyen d'avancer en étant guidés par le Saint Esprit. Nous devons leurs enseigner l'obéissance au Seigneur et à la parole divine ce qui leur permettra ensuite de respecter leurs parents mais aussi de prendre plaisir à leur obéir. Colossiens 3:20 dit ceci « Enfants, obéissez en toutes choses à vos parents, car cela est agréable dans le Seigneur ».  (Nous pouvons également le lire dans Éphésiens 6:1).

     

    Quant à nous, nous devons également faire attention à ne pas décourager nos enfants en les irritant ou les provoquant (Colossiens 3:21), il nous faut donc trouver un juste milieu et nous pouvons compter sur l'appui du Saint Esprit pour nous y  aider lorsque nous gardons les regards fixés sur Jésus et sur son enseignement.

     

    Dans Ecclésiaste 12:3 nous pouvons également lire ceci « Mais souviens-toi de ton créateur pendant les jours de ta jeunesse, avant que les jours mauvais arrivent et que les années s'approchent où tu diras : je n'y prends point de plaisir ». Si nous ne vivons pas au sein de notre foyer dans la vérité, si nous ne montrons pas dans notre vie de tous les jours que le Seigneur dirige nos pas et nos vies, alors nos enfants grandiront sans connaître véritablement l'amour de Dieu et ils ne pourront pas graver en eux ses préceptes. En grandissant, leur cœur sera alors enclin à suivre la voix du monde et ils auront du mal à mettre en pratique la parole de Dieu et  à y prendre plaisir puisque ils n'auront pas eu le bon témoignage de la nouvelle vie en Jésus au sein de leur foyer étant enfants.

     

    Jésus nous a laissé ce message important dans Luc 18:16 « Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas ; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent ». Nous devons garder aussi en nous le regard innocent d'un enfant nouveau-né pour comprendre l'amour de Dieu car, en vieillissant, notre regard change, il ne voit plus l'essentiel (le spirituel) mais il s'attarde sur les  choses charnelles, les désirs du monde, les difficultés... L'enfant regarde son père avec confiance et il croit tout ce qu'il lui dit car il sait que son père l'aime et le protège. Gardons donc ce regard spirituel confiant et transmettons-le à nos propres enfants. Prions avec eux, louons Dieu avec eux, chantons avec eux et qu'ensemble nous puissions grandir spirituellement en étant rempli du Saint Esprit. 1 Thessaloniciens 5:21 nous dit «  Mais examinez toutes choses; retenez ce qui est bon ».

     

    Enfin, j'aimerais vous laisser quelques versets dans lesquels le Seigneur laisse un message fort à l'attention de nos petits et de nos jeunes, message que nous devons leur transmettre afin de les encourager à suivre la bonne voix, celle qui mène à la croix du calvaire, celle de la vie éternelle en Jésus. 1 Jean 2:14-15 « Je vous ai écrit, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, et que la parole de Dieu demeure en vous, et que vous avez vaincu le malin. N'aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. » ; 1 Timothée 4:12 « Que personne ne méprise ta jeunesse ; mais sois un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en charité, en foi, en pureté » ; 2 Timothée 2:22 « Fuis les passions de la jeunesse, et recherche la justice, la foi, la charité, la paix, avec ceux qui invoquent le Seigneur d'un cœur pur »... Dans ce monde qui court vers la perdition et dans lequel nous évoluons parmi des personnes empreintes de valeurs immorales et qui ne pensent égoïstement qu'à leur « moi », nous devons, anciens comme enfants, jeunes comme adultes, être à l'image de Christ et le monde doit pouvoir voir en nous sa lumière, ressentir son Esprit de vie et être attiré par le témoignage vivant que nous donnons chaque instant de notre vie. Nous avons la grâce et le privilège de pouvoir porter en nous une promesse merveilleuse, un cadeau gratuit et inestimable : le pardon et la vie éternelle en Jésus notre Sauveur. Alors enseignons le partout, que le fleuve d'amour de Dieu puisse se répandre à travers nous dans nos foyers premièrement puis autour de nous et que ce fleuve puisse grandir et se propager pour la gloire de Dieu.

     

     

     

     « Vous, petits-enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde »

     

    1 Jean 4:4 

     

    Laissez venir à moi les petits enfants




     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    La Pâque : Don de Jésus

     

     

     

    « Vous répondrez : c'est le sacrifice de Pâque en l'honneur de l’Éternel, qui a passé par-dessus les maisons des enfants d'Israël en Égypte, lorsqu'il frappa l’Égypte et qu'il sauva nos maisons.[... ] » Exode 12:27

     

     

     

    En ce jour où nous célébrons Pâques en famille, j'aimerais vous rappeler la véritable signification de Pâques. Loin des clichés païens des cloches et des lapins en chocolat, la Pâque de l’Éternel remonte au temps de Moïse lorsque l’Éternel délivra Israël de la main des Égyptiens pour les faire monter jusqu'au pays promis. Après plus de 400 ans d'attente, la promesse de Dieu se réalisait par son serviteur Moïse. Lors de la dernière des dix plaies envoyées sur l’Égypte, voici ce qu'il est écrit en Exode 12:23

     

     « Quand l’Éternel passera pour frapper l’Égypte, et verra le sang sur le linteau et sur les deux poteaux, l’Éternel passera par-dessus la porte, et il ne permettra pas au destructeur d'entrer dans vos maisons pour frapper ».

     

    Ce signe de reconnaissance du peuple de Dieu, signe également d'obéissance et de délivrance est l'image du sang de Christ versé pour nous délivrer du péché à la croix du calvaire, pour nous laver et nous purifier de toutes souillures. L'agneau immolé mangé entre les deux soirs et dont le sang a servi pour le linteau et les poteaux (Exode  12:5 ) n'est autre que l'image de Christ lui-même agneau innocent, pur et sans défaut en qui nous avons la vie éternelle.

     

    J'aimerais également reprendre avec vous ce passage d'Esaïe 53:7-12 « Il a été maltraité et opprimé, et il n'a point ouvert la bouche, semblable à un agneau qu'on mène à la boucherie, à une brebis muette devant ceux qui la tondent ; il n'a point ouvert la bouche. Il a été enlevé par l'angoisse et le châtiment ; et parmi ceux de sa génération, qui a cru qu'il était retranché de la terre des vivants et frappé pour les péchés de mon peuple ? On a mis son sépulcre parmi les méchants, son tombeau avec le riche, quoiqu'il n'eût point commis de violence et qu'il n'y eût point de fraude dans sa bouche. Il a plu a l’Éternel de le briser par la souffrance... Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, il verra une postérité et prolongera ses jours ; et l’œuvre de l’Éternel prospérera entre ses mains. A cause du travail de son âme, il rassasiera ses regards ; par sa connaissance mon serviteur juste justifiera beaucoup d'hommes, et il se chargera de leurs iniquités. C'est pourquoi, je lui donnerai sa part avec les grands ; il partagera le butin avec les puissants, parce qu'il s'est livré lui-même à la mort, et qu'il a été mis au nombre des malfaiteurs, parce qu'il a porté les péchés de beaucoup d'hommes, et qu'il a intercédé pour les coupables. »

     

    Oui, la nouvelle Pâque que nous fêtons en ce jour c'est le don de Jésus Christ qui s'est livré lui-même en sacrifice ultime pour le rachat de nos vies et dont le sang nous lave du péché. Plus besoin de sacrifices car en lui seul nous avons la vie éternelle. Hébreux 6:20 nous dit ceci « Là où Jésus est entré pour nous comme précurseur, ayant été fait souverain sacrificateur pour toujours, selon l'ordre de Melchisédek ».

     

    Cette deuxième Pâque vivante et vivifiante en Jésus notre sauveur était prévue depuis la chute d'Adam et Eve dans le jardin d'Eden. Jésus est venu vers nous avec amour sachant qu'en lui, qui est la seule porte qui ouvre l'entrée dans le royaume de Dieu, nous avons la vie et sommes réconciliés avec Dieu pour toujours . Par son sacrifice, nous sommes devenus enfants de Dieu et cohéritiers du royaume de Dieu. AMEN !

     

    1 Corinthiens 5:7-8 dit « Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité ». Ainsi donc, faisons honneur à notre Dieu, à notre Seigneur et Sauveur en rejetant tout ce qui est de notre ancienne vie car n'oublions pas qu'un seul grain de levain fait lever toute la pâte. C'est à dire que si une seule racine du péché demeure encore en nous, nous ne pourrons pas porter la semence de Christ et gagner la couronne de vie. Alors déposons toutes choses aux pieds du Seigneur qui seul peut nous libérer et nous délivrer de ce levain et humilions nous devant sa gloire. Revêtons en nous celui qui est notre pain de vie et qui nous ouvre le chemin vers le Père.

     

    Remercions le Seigneur de nous avoir donné la vie en devenant la Pâque, la nouvelle alliance qui fait de nous les prémices de ses créatures (Jacques 1:18). Alors dans ce temps de fêtes et de souvenirs, glorifions notre Dieu, adorons le et remercions le de tout notre cœur car il en est digne.

     

    Je terminerai en vous laissant ce passage de Matthieu 26:26-28 « Pendant qu'ils mangeaient, Jésus prit du pain ; et après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples, en disant : Prenez, mangez, ceci est mon corps. Il prit ensuite une coupe ; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant : Buvez-en tous ; car ceci est mon sang, le sang de l'alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés ». AMEN

     




    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • La  pluie de L’Esprit

     

    « Tu fis tomber une pluie bienfaisante, Ô Dieu ! Tu fortifias ton héritage épuisé » Psaumes 68:10

     

    Dans la Bible, Dieu utilise souvent les éléments de l'agriculture  et de la nature pour nous enseigner. La pluie, le vent, la semence, le labour, la moisson, la vendange... La pluie, quant à elle, représente le Saint-Esprit. J'aime ce passage des  Psaumes qui nous donne un encouragement. Lorsque nous sommes affaiblis par les épreuves de la vie, par toutes sortes de maux physiques, moraux ou spirituels, Dieu nous inonde de son Saint-Esprit pour nous restaurer, nous renouveler et nous fortifier. « Tu fortifias ton héritage épuisé » David, rempli de l'Esprit avait bien compris l'importance de rechercher la face de Dieu dans les moments de joie comme de peine car c'est en Dieu, en son Fils bien aimé Jésus, que nous trouvons la force de relever la tête et d'avancer.

     

    Dans le Psaumes 84:7 , nous pouvons lire ceci « Lorsqu'ils traversent la vallée de Baca, ils la transforment en un lieu plein de sources, et la pluie la couvre aussi de bénédictions ».

     

     Lorsque nous nous trouvons dans des situations ou des moments difficiles, ne cherchons pas refuge dans les choses de ce monde, dans le matérialisme ou auprès des hommes mais tournons les regards vers celui qui peut tout, qui change toute situation et qui  transforme tout ce qui est stérile en vallée verdoyante et fertile.

     Laissons le Seigneur nous remplir du Saint-Esprit qui, comme la pluie arrose la terre aride et déserte, va nous donner la force nécessaire pour reprendre la route et courir vers le but en tenant fermement la couronne de vie que nous a donnée le Seigneur.

     

    Hébreux 6:7 nous dit « Lorsqu'une terre est abreuvée par la pluie qui tombe souvent sur elle, et qu'elle produit une herbe utile à ceux pour qui elle est cultivée, elle participe à la bénédiction de Dieu ».

     

    Recevons cette pluie bienfaisante avec abondance non pas une seule fois mais tous les jours afin que nous puissions nous aussi produire de bons fruits pour celui qui vit en nous, Jésus-Christ notre Roi et Sauveur. Soyons participants aux multiples bénédictions que Dieu a prévues pour ses enfants, mais aussi et surtout, produisons pour rendre gloire à notre Dieu d'amour en qui nous avons mis notre confiance et notre espérance. Soyons une bénédiction pour notre famille, pour notre entourage et pour l’Église de Christ afin que notre témoignage soit vivant et qu'il soit fructueux, rempli du jus de l'Esprit, délicat et délicieux, vivifiant, à l'image de celui qui vit en nous, Jésus-Christ.

     

    Déjà dans l'ancien testament, l'annonce de la venue de notre Sauveur annonçait déjà la pluie de l'Esprit dans nos vies, pluie dont la source n'est autre que Christ lui-même.

     

    Nous le lisons dans Osée 6:3 par exemple « Connaissons, cherchons à connaître l’Éternel ; sa venue est aussi certaine que celle de l'aurore. Il viendra pour nous comme la pluie, comme la pluie du printemps qui arrose la terre ».

     

    Si nous pouvons recevoir pleinement cette pluie vivifiante et fortifiante, c'est parce que Jésus est venu pour nous sauver et nous donner la vie éternelle. C'est en lui seul que nous pouvons puiser cette source d'eau vive. Jésus est la pluie du printemps, celle qui donne la vie en abondance.

     

    J'aimerais enfin vous laisser ce passage de Jacques 5:7 « Soyez patients, frères jusqu'à l'avènement du Seigneur. Voici, le laboureur attend le précieux fruit de la terre, prenant patience à son égard, jusqu'à ce qu'il ait reçu les pluies de la première et de l'arrière saison ».

     

    Les pluies de la première saison représentent les pluies automnales, qui, après des mois de temps sec, humidifient la terre pour le temps de semailles afin que la semence germe et puisse grandir. Quant aux pluies de l'arrière saison, elles représentent les pluies printanières qui fertilisent la terre pour permettre aux semences de pousser jusqu'à maturité et ainsi être préparées pour le temps de la moisson qui arrive. Mais que signifient ces pluies spirituellement ? Elles symbolisent pour l'avant saison, la pluie du Saint Esprit déversée sur les apôtres lors de la Pentecôte (accomplissement de la première partie de la prophétie de Joël) et sur nous aujourd'hui encore. La pluie de l'arrière saison est la pluie venue de la source d'eau vive qui coule du cœur de Dieu, la source de la vie représentée en notre Seigneur Jésus -Christ qui revient bientôt.

     

    Aujourd'hui encore, le Saint Esprit travaille en nous constamment pour nous amener à la repentance et il nous ouvre les yeux sur la parole de Dieu afin de mieux la comprendre, mieux la mettre en pratique et ainsi à grandir spirituellement. Il agit en nous pour transformer notre cœur et nous rendre semblable à l'image de celui qui vit en nous Christ Roi. Lorsque nous laissons le Saint Esprit œuvrer en nous, nous pouvons alors donner un fruit précieux dont le parfum de bénédiction se répandra autour de nous et participera ainsi à la moisson de Dieu. Alors recherchons cette pluie divine que le Seigneur nous a donnée jusqu'à son retour glorieux.

     

     Jean 4:14 dit « Mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura jamais soif, et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle ».

    Jésus est la source de vie, l'eau inépuisable qui nous désaltère et qui nous donne la vie éternelle.

    Que cette source d'eau vive coule en moi pour toujours afin que je puisse participer aux noces de l'agneau et me nourrir jour après jour du pain de vie et boire de cette eau pure en qui j'ai la vie. Que ta pluie coule en moi et me pénètre jusqu'au plus profond de mon être Seigneur, je t'appartiens et je t'aime. AMEN 

    « Jésus leur dit : Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi  n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif. » Jean 6:35

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires