•  

     

     

     

    L'Amour Fraternel

    L’AMOUR FRATERNEL  

        

    J'aimerai en ce jour partager avec vous une pensée qui me tient à cœur concernant l'amour fraternel. Proverbe chap. 17 v17 nous dit ceci : «L'ami aime en tout temps, et dans le malheur il se montre un frère ». Bien souvent nous pensons à l'amour fraternel lorsque tout va bien avec sa famille, son frère en Christ... mais qu'en est-il lorsque notre prochain est une personne avec qui on ne s'entend pas ou bien un membre de la famille (charnelle ou spirituelle) avec qui on est en rupture ? Luc chap. 10 v 30-37, la parabole du bon samaritain nous donne un bon exemple de l'amour que nous devons avoir les uns pour les autres. Nous devons éprouver de la compassion, de l'amour fraternel même pour ceux que nous ne connaissons pas ou bien même nos ennemis. Car comme nous le dit la parole de Dieu dans l'évangile de Jean chap. 13 v 34-35 : « Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres. » C'est le deuxième commandement que Dieu donne après celui de l'aimer lui seul de tout notre cœur. L'amour n'est pas une chose aisée et il n'est pas dans notre nature rebelle où le « moi » domine et cherche à prendre la première place. Mais quelle joie et quelle grâce de pouvoir regarder son prochain en le voyant avec le regard de Dieu en mettant de coté nos ressentiments, nos blessures, nos craintes ou nos désirs. Aimer c'est savoir pardonner et c'est persévérer dans l'amour malgré les difficultés et les circonstances parfois contraire à ce que notre chair nous demande. Romain chap. 12 v 10 nous dit ceci : «Par amour fraternel, soyez pleins d'affection les uns pour les autres : par honneur, usez de prévenances réciproques. ». En effet, l'amour fraternel c'est aussi savoir être présent pour les autres, être prévenant, plein d'attention. C'est être capable de se mettre parfois en retrait pour aider son frère et lui consacrer un peu de temps. C'est savoir s'occuper de ses anciens et ne pas les oublier... Hébreux chap. 13 v 1 nous dit : « Persévérez dans l'amour fraternel ». Et Pierre continue en nous laissant ce message dans 1 Pierre chap. 1 v 22 : « Ayant purifié vos âmes en obéissant à la vérité pour avoir un amour fraternel sincère, aimez-vous ardemment les uns les autres, de tout votre cœur, ... ». Il n'est pas facile d'aimer lorsque notre prochain ne nous aime pas ou lorsque nos sentiments humains nous dictent le contraire. L'amour fraternel c'est un sentiment qui vient de Dieu, car Dieu est amour (1ère épitre de Jean chap.4 v 7). L'évangile de Jean Chap. 15 v 13 nous déclare : « Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis ». Seriez-vous prêt à donner la vôtre pour votre ami mais aussi pour votre prochain comme le bon Samaritain ? Partageriez-vous votre repas avec un mendiant ? Passeriez-vous du temps avec votre voisin âgé et isolé bien qu'il soit bougon ? Aimer quelqu'un qui est déjà dans notre cœur et pour qui on a de l'affection, tout le monde peut le faire mais, aimer une tiers personne que l'on ne tient pas dans notre cœur c'est plus dure non ? Il existe beaucoup de textes dans la Bible qui parle de l'amour fraternel ce qui dénote combien ce sujet est important aux yeux de notre Dieu.

    Je terminerais ma pensée par ces deux paroles que nous laisse la Bible et qui sont un enseignement en sois, paroles que je chéri dans mon cœur. Première épitre de Jean chap. 3 v 18 « Petits enfants, n'aimons pas en parole et avec la langue, mais en actions et en vérité. » et encore dans Mathieu chap.19 v 19 « et tu aimeras ton prochain comme toi même» Oui, celui qui aime Dieu doit pouvoir aimer son prochain quel qu’il soit. 

    Ma prière en ce jour : « Seigneur aide moi à voir avec ton regard et ton cœur et que ton Saint Esprit m'aide à aimer comme toi tu aimes, sans contrepartie, avec gratuité, patience, tolérance, persévérance et que cet amour soit sincère et vrai. Aide moi à te ressembler et aimer même quand les circonstances ne s'y prêtent pas où lorsque mon prochain n'est pas une personne chère à mon cœur. Aide-moi à savoir écouter, tendre la main et secourir mon frère et mettre de coté du temps pour nos anciens. Qu'en toute chose ton amour puisse rayonner en moi et être une lumière dans ce monde froid où l'amour disparaît et que mon cœur ne soit pas insensible et de pierre mais qu'il soit brûlant et frémissant d'amour comme le tiens. Merci car tu vis en moi et parce que ton Saint Esprit me guide et m'aide à regarder au delà des apparences. Sois béni mon Seigneur et Sauveur. Je t'aime. AMEN 

       

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  « Il donne de la force à celui qui est fatigué, et il augmente la vigueur de celui qui tombe en défaillance ». (chap. 40 v29)

      

      

           

     

     

    Dieu donne la force à celui qui est fatigué

    J'aimerais partager avec vous une petite pensée qui me vient à cœur.

     En ces temps difficiles où le monde s'étourdit d'activités, nous pouvons éprouver une fatigue tant physique que morale et spirituelle. Nous avons tous, à un moment donné de notre vie, ressenti du stress ou de la fatigue. Même David et Eli ont connus des périodes de fatigues et de désespoir.

     

    Mais Esaïe chap. 40 v29 nous dit ceci : « Il donne de la force à celui qui est fatigué, et il augmente la vigueur de celui qui tombe en défaillance ». La pression de notre mode de vie où l'on passe notre temps à courir deci-delà, le chômage, les problèmes familiaux ou relationnels, le travail toujours plus « rentable » où l'humanité laisse place à la froideur, la vie de famille perturbée par les activités multiples, le manque de sommeil... tout ceci nous entraîne dans une spirale où le stress fait place à la sérénité et où la fatigue prend le dessus sur la joie et la paix que nous donne le Seigneur. Mais, la Bible nous donne un encouragement et met à notre disposition tous les outils pour retrouver la santé spirituelle, morale et physique.

     

     Esaïe chap.40 v31 nous dit: « Mais ceux qui se confient en l'Eternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles, ils courent, et ne se lassent point, ils marchent, et ne se fatiguent point. » .

     

    La première chose à faire lorsque l'on éprouve de la fatigue, c'est tout naturellement de prendre le temps de se reposer. Dieu lui même se reposa le 7ème jour lors de la création du monde. C'est lui aussi qui donna le sabbat comme jour de repos car il avait conscience que dans nos corps charnels, nous avions tous besoins d'un temps de repos pour reprendre des forces. Lorsque Eli ressenti du découragement et de la fatigue, il se retira dans le désert où Dieu lui donna un temps de repos et de réflexion et où il le nourrit pour lui redonner des forces puis, il l'encouragea en lui montrant qu'il n'était pas seul dans son combat et Eli pu repartir vivifié et renouvelé.

    De même David ressenti la fatigue et le découragement, le stress face au harcèlement de Saül. Il se retira dans le désert au creux d'une caverne où il exprima sa peine et sa fatigue à Dieu qui le délivra.

    Moïse aussi alors qu'il était dans le désert ressenti de la fatigue morale mais aussi physique et il nous est dit dans Exode chap. 17 v12 « Les mains de Moïse étant fatiguées, ils prirent une pierre qu'ils placèrent sous lui, et il s'assit dessus. Aaron et Hur soutenaient ses mains, l'un d'un coté, l'autre de l'autre ; et ses mains restèrent fermes jusqu'au coucher du soleil. »

     

    Cela nous montre que dans les périodes de fatigues, nous ne devons pas rester forcément solitaires mais il est parfois bon de faire appel à des frères et sœurs pour nous aider à surmonter ce temps de faiblesse. Demander de l'aide n'est pas une faiblesse en soi mais une force, qui demande de l'humilité. Prier à plusieurs est parfois nécessaire pour remporter des victoires car : « Là où deux ou trois sont réunis, je suis au milieu d'eux » dit le Seigneur.

     

    Mathieu chap. 11 v28 nous dit : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. ». Les disciples eux aussi ont éprouvé de la fatigue après la mort de Jésus puis la résurrection. Mais Dieu leur a envoyé le Saint Esprit pour les renouveler et leur donner la force nécessaire pour avancer et annoncer la parole de vie.

     

    Si quelqu'un vous dit : parce que vous êtes chrétien vous ne pouvez pas ressentir de la fatigue alors vous pouvez lui dire de mieux lire la Bible car Dieu lui même éprouva de la fatigue et dans les Psaumes, comme dans Esaïe, vous pouvez lire que Dieu éprouva de la fatigue face à la rébellion et la désobéissance de son peuple. Jésus lui aussi éprouva de la fatigue dans son corps charnel. Nous pouvons le lire dans Jean chap. 4 v 6 : « Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué du voyage, était assis au bord du puits. C'était environ la sixième heure. ».

    Jésus peut nous comprendre car il a vécu un temps dans un corps charnel et il a éprouvé nos souffrances. La seule différence avec les gens du monde, c'est que Dieu nous a donné des sources pour nous relever et retrouver des forces lorsque la fatigue se fait sentir. La première chose à faire est donc de se reposer. D'ailleurs le Psaume 127 v 2 dit : « Dieu donne le sommeil à son bien aimé ». N'oublions pas que la fatigue physique a une répercussion sur le moral et le spirituel car vous êtes alors moins attentionné, moins disponible, moins réceptif aussi. C'est alors que l’ennemi profitant de cette faille nous attaque car nous sommes alors plus vulnérables. Donc, reposez vous, puis profitez de ce temps pour méditer la parole de Dieu, prier et louer notre papa d'amour qui, par le Saint Esprit renouvellera alors vos forces et vous donnera le repos et une force nouvelle pour combattre l’ennemi et affronter la vie de tous les jours avec sérénité. Hébreux chap. 4 v 9-11 nous dit : « Il y a donc un repos de sabbat réservé au peuple de Dieu. Car celui qui entre dans le repos de Dieu se repose de ses œuvres, comme Dieu s'est reposé des siennes. Empressons-nous donc d'entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance. ».

     

    En conclusion, prenez le temps le dimanche de passer du temps dans la maison du Seigneur en communion avec vos frères et sœurs pour remercier notre Dieu et le louer puis passer un temps en famille pour retrouver le lien familial que se perd de plus en plus. Prenez le temps de vous reposer dans ce monde où l'activité prime sur l'amour, la foi, la famille et la santé. N'oubliez pas que vous êtes le temple du Saint Esprit et que vous devez prendre soin de ce corps que Dieu vous a donné. La fatigue est passagère mais elle peut vous affaiblir si vous ne savez pas y remédier et les meilleurs remèdes se trouvent notés dans la parole de Dieu et Jésus est le meilleur des médecins qui soit. Il déversera sur vous son huile sainte et vous relèvera. Prenez le temps de vous reposer aux pieds de notre Seigneur comme a su le faire Marie au lieu de bourdonnez et vous sur activer comme le faisait Marthe (Luc chap. 10). Prenez la meilleure place qui soit, contre le sein de notre Seigneur comme Jean et ressentez sa paix, sa joie, son amour et son repos bienfaisant.

    Ma prière en ce jour : Seigneur aide moi à savoir faire les bons choix pour ma santé physique, morale et spirituelle et à ne pas me laisser abattre par la fatigue car tu m'as donné tous les remèdes nécessaires pour me reposer et reprendre des forces. Déverse en moi ton huile Sainte et que ton Saint Esprit me renouvelle chaque jour de ta force et de ta paix afin que je puisse affronter la vie de ce monde qui a oublié l'essentiel. Aide-moi à garder les yeux rivés sur toi seul et non à toutes ces choses périssables. Que tu sois toujours ma force et que je puisse me nourrir chaque jour de toi et boire ta parole afin de toujours mieux te servir malgré les difficultés, le stress, la fatigue de ce monde agité. Que tu sois toujours ma priorité sachant qu'à l'ombre de tes ailes je suis en sécurité et en paix. Ton repos est si doux et si merveilleux comment ne pas en profiter alors que tu nous le donne si gracieusement ? Sois béni mon Dieu mon Roi. AMEN

     
       

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Refoulons la colère

    REFOULONS LA COLERE 

      

    À tous, en ce jour j'aimerais partager avec vous une pensée sur la colère.  Aussi, j'aimerais échanger avec vous sur ce passage des Proverbes chap. 14 v 29 « Celui qui est lent à la colère a une grande intelligence, mais celui qui est prompt à s'emporter proclame sa folie ». La colère est un sentiment qui fait partie intégrante de l'homme et qui souvent domine sur notre nature charnelle. En tant que Chrétiens, nous devrions revêtir les sentiments de Dieu et apprendre, avec l'aide du Saint Esprit à dominer sur notre nature et ainsi à contrôler nos émotions. Vous me direz que c'est facile à dire mais bien plus compliqué à mettre en pratique et vous aurez raison, c'est pourquoi, il est important d'être imprégné des préceptes de Dieu et de laisser agir et vivre en nous le Saint Esprit qui nous aidera à porter les fruits de l'Esprit qui sont un délice au cœur de Dieu. Le Psaume 37 v7-8  nous dit ceci : «Garde le silence devant l'Eternel, et espère en lui ; ne t'irrites pas contre celui qui réussit dans ses voies, contre l'homme qui vient à bout de ses mauvais desseins. Laisse la colère, abandonne la fureur ; ne t'irrites pas, ce serait mal faire. » Bien souvent, j'entends des personnes s'irriter contre Dieu en voyant telle ou telle personne réussir dans sa vie professionnelle, familiale, financière... alors que cette personne est foncièrement méchante ou sans cœur, perfide, malhonnête...Mais n'oublions pas que ce n'est pas à nous de déterminer ce qui est bien ou mal ni de juger des bienfaits que certains reçoivent. Le Psaume 103 v 8 nous dit : « L'Eternel est miséricordieux et compatissant, lent à la colère et riche en bonté ». Le méchant, le malhonnête est comblé ici bas mais qu'en sera-t-il après sa mort ? Car, lorsque nous quittons ce corps charnel, notre esprit n'emporte aucun bien terrestre avec lui. Nous naissons nu et partons nu mais, ce qui est important, c'est que nous naissons pécheur mais nous avons la possibilité de partir sanctifié, lavé et sauvé en Jésus-Christ notre sauveur. La valeur de notre âme n'est-elle pas plus importante que l'argent ? Pour ma part, je préfère vivre ici bas, pauvre matériellement mais riche spirituellement car la vraie richesse, la vie éternelle, est une couronne incorruptible qui nous est réservée en Jésus notre Seigneur. Laissons donc l'Eternel faire justice et ayons l'intelligence de savoir quelles sont nos priorités et nos buts. Gardons le silence devant Dieu - comme nous le dit le psalmiste - qui juge et rétribue chacun. D'autres s'irritent parce qu'ils sont dans les difficultés mais quels choix ont-ils fait ? Était-ce les leurs ou ceux de Dieu ? Dieu nous laisse libre de nos choix, la voix rapide et large qui mène à la douleur et la mort ou la voix étroite et semée d’embûches mais qui mène à la paix et la vie éternelle. Sachons reconnaître nos responsabilités au lieu de toujours incriminer Dieu. La colère est un sentiment dévastateur qui, comme un ouragan, comme des flots impétueux, emportent tout sur son passage. Nous perdons le contrôle de nos paroles et parfois même de nos actes et cela nous amène à parfois faire de graves erreurs qui auront alors des conséquences dramatiques sur notre vie future, nos relations, notre travail, notre famille... Satan sait utiliser la colère comme brèche dans notre armure de combattant pour y lancer ses flèches enflammées et ainsi nous faire du mal. Proverbes chap 14 v 17 nous dit : « Celui qui est prompt à la colère fait des sottises, et l'homme plein de malice s'attire la haine. » alors que Proverbes chap. 15 v 1 nous enseigne : « Une réponse douce calme la fureur, mais une parole dure excite la colère ». C'est pourquoi je vous exhorte à ne pas écouter vos émotions mais plutôt à garder le silence lorsque vous sentez la colère monter en vous. C'est alors qu'il vaut mieux vous isoler et prier pour que Dieu vous donne la force de transformer cette colère en paix, en sagesse. Proverbes chap. 19 v 11 nous dit : « L'homme qui a de la sagesse est lent à la colère, et il met sa gloire à oublier les offenses ». Cette capacité à pardonner et oublier se trouve en Christ par le Saint Esprit qui vit en nous.

    J'aimerais terminer cette pensée par trois versets qui sauront conclure ce sujet. Tout d'abord lisons dans Proverbes chap. 16 v32 :  « Celui qui est lent à la colère vaut mieux qu'un héros, et celui qui est maître de lui-même, que celui qui prend des villes. » puis dans Jacques chap. 1 v 20 : « car la colère de l'homme n'accomplit pas la justice de Dieu » puis enfin par ce verset dans Colossiens chap. 3 v 8 : « Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l'animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche ».

     

    Ma prière en ce jour : Seigneur aide moi à ne pas succomber à la colère même dans les moments les plus propices. Aide-moi à garder ma bouche fermée et à ouvrir mon cœur à ton Saint Esprit afin de porter en moi les fruits de l'Esprit et ainsi pouvoir te servir efficacement et avec vérité. Mets en moi ta paix, ton amour, ta sagesse et que tu puisses toujours plus me nourrir de ta parole. Merci car tu me revêts de tes armes et ainsi parée de ton armure, tu me donnes la victoire en toute chose. Sois béni mon Seigneur mon Roi. AMEN

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    La détresse du croyant

     

           

     

     

    J'aimerais partager avec vous une pensée concernant la détresse.     

    Aujourd'hui, ce sentiment est de plus en plus présent dans le cœur des hommes surtout dans ce monde qui est si froid, égoïste, aimant l'argent et la gloire plus que l'amour et la paix. La détresse humaine se fait sentir dès la plus petite enfance avec la rupture du cocon familial, puis à l'adolescence avec des valeurs qui disparaissent et mettent le trouble dans le cœur de la jeunesse puis, devenant adulte, cette détresse devient si grande que certains en viennent au suicide.

    Dans Proverbes chap. 14 v 13 il est dit : « Au milieu même du rire le cœur peut être affligé, et la joie peut finir en détresse. ». Beaucoup de personnes simulent être heureux alors qu'intérieurement elles sont tristes, désemparées et ont des pensées de destruction. L'apparence n'est qu'une façade qui cache une souffrance profonde intérieure que seul Dieu peut voir et sonder. L’éloignement de Dieu provoque un état de solitude qui entraîne vers un désarroi qui permet à satan de planter un dard empoisonné de détresse et de pensées négatives.

    Si l'on reprend la définition du terme « détresse » dans le dictionnaire Larousse, cela signifie : un désarroi, une angoisse causée par un sentiment d'abandon et d'impuissance, par une situation désespérée. C'est aussi une situation critique, un malheur exigeant un prompt secours. Ce terme exprime un état où une personne à un besoin urgent de d'aide.

    Alors, j'aimerais partager avec vous ce passage de Job chap. 36 v16 pour vous encourager à mettre votre confiance en Dieu. « Il te retirera aussi de la détresse, pour te mettre au large, en pleine liberté, et ta table sera chargée de mets succulents. » Quelle parole pleine de réconfort !

    En effet, notre Dieu d'amour ne nous laisse par orphelin et ne nous abandonne jamais. Lorsque nous ressentons de la détresse face à une situation (perte d'un proche, solitude, chômage, blessures...) le Seigneur nous invite à déposer nos soucis à ses pieds afin que, reconnaissant nos limites et notre incapacité à nous en sortir seul, nous lui demandions avec humilité et foi de venir nous secourir. Cette parole est tellement riche « il te retirera aussi de la détresse pour te mettre au large ». Mettre au large, c'est nous mettre loin du danger, loin des souffrances.

     Nous pouvons retrouver cette expression aussi dans Samuel chap.22 v 20, puis dans le Psaume 18 v 19, puis dans le Psaume 31 v 8 et enfin dans le Psaume 118 v 5. « Mettre au large » en hébreu « merchab » signifie dans un endroit large et vaste, spacieux, étendu : de vastes plaines ou étendues (lire le Psaume 23). Ainsi donc, Dieu non seulement nous délivre de la détresse mais en plus il nous place dans une plaine vaste et fertile où il nous comble de bienfaits « mets succulents ». Quelles paroles merveilleuses !

    Les Psaumes aussi sont remplis de passages réconfortant qui nous dévoilent l'amour de notre Dieu et qui nous incitent à nous confier en lui pour recevoir la délivrance.

    Le Psaume 9 v 9 nous dit : « L'Eternel est un refuge pour l'opprimé, un refuge au temps de la détresse. » et le Psaume 37 v 39 reprend : « Le salut des justes vient de l'Eternel, il est leur protecteur au temps de la détresse. » Que de richesses dans ce livre biblique ! David a connu la fatigue, la peur, la détresse mais en tout temps, il a toujours tourné les regards vers notre Dieu en lui adressant des soupirs et réclamant son secours car il savait que ses paroles n'étaient pas vaines car notre Dieu tout puissant n'est pas sourd, il entend, il écoute et il répond.

    De même Job qui était fidèle à Dieu à connu la souffrance morale (perte de ses enfants) et la souffrance physique (ulcères...) et dans sa détresse il s'est humilié devant Dieu et à reconnu sa faiblesse et il s'est humilié. Nous pouvons lire dans Job chap.42 v 5 : « mon oreille avait entendu parler de toi ; mais maintenant mon œil t'a vu ». Job reconnaît la toute puissance de Dieu et s'abandonne à lui totalement. C'est alors que notre papa d'amour le reconstruit et lui redonne plus encore que ce qu'il avait et réconforte son cœur.

    Le Psaume 81 v 7 nous dit ceci : « Tu as crié dans la détresse, et je t'ai délivré : je t'ai répondu dans la retraite du tonnerre ; je t'ai éprouvé près des eaux de Mériba... ». Qu'est ce que les eaux de Mériba ? Tiré du mot hébreu « Meriybah » qui signifie Mériba, contestation. Lorsque nous sommes en contestation avec Dieu et que la détresse a envahit notre cœur parce que nous ne comprenons plus les voies du Seigneur et que notre cœur est rebelle, dans l'incompréhension, la solitude, si nous crions avec sincérité à notre Dieu pour lui demander la délivrance, il nous pardonne et nous relève avec amour car la détresse n'est pas seulement physique ou morale mais elle peut aussi être spirituelle.

    Ainsi donc, dans la détresse quelle qu’elle soit, morale, physique ou spirituelle, si vous déposez tous vos soucis, vos craintes, vos souffrances, aux pieds de la croix, notre Seigneur et Sauveur vous relèvera et vous apportera sa paix, sa délivrance et l'abondance de ses bénédictions. Car il est riche en bonté. Le Psaume 91 v 15 dit : « Il m'invoquera, et je lui répondrai ; je serai avec lui dans la détresse, je le délivrerai et je le glorifierai. ».

     

    Pour conclure, j'aimerais partager deux derniers passages bibliques. Celui de Nahum chap. 1 v 7 dit : « L'Eternel est bon, il est un refuge au jour de la détresse ; il connaît ceux qui se confient en lui. » et celui de 2 Corinthiens chap 1 v3-7 : « Dieu nous réconforte dans toutes nos détresses, afin qu'à notre tour, nous soyons capables de réconforter ceux qui passent par toutes sortes de détresses. ».

    Ces passages me semblent importants car si Dieu nous délivre et est notre refuge au jour de la détresse, il nous donne aussi la capacité de venir en aide à notre prochain qui connaît lui aussi cet état de détresse. Lorsque nous sommes restaurés et que nous avons appris ce qu'est la détresse parce que nous l'avons nous même vécue et que nous en sommes sortis victorieux en Jésus notre Sauveur, nous devons alors être attentif à ceux qui nous entourent afin de les épauler et de les aider à saisir la délivrance en Jésus. Sachons prier avec eux, les entourer de notre amour fraternel et les soutenir avec patience et douceur. Que l'épreuve qui vient d'être traversée puisse servir à aider à mieux comprendre ceux qui la subissent encore de plein fouet. N'attachons pas nos regards sur les apparences trompeuses mais prions pour que Dieu puisse nous aider à avoir le discernement de voir la détresse dans le cœur des autres afin d'être un outil puissant et utile entre les mains de notre Seigneur et ainsi dans cet amour fraternel vaincre et sortir victorieux de cette situation périlleuse grâce à l'aide du Saint Esprit qui nous dirige et ouvre notre cœur. Soyons rempli de l'amour de Dieu et de son Saint Esprit afin de le servir quelles que soient les circonstances, les difficultés et rendre un témoignage vivant de sa toute puissance et de son amour.

    Ma prière en ce jour : Seigneur aide moi à ouvrir mon cœur à ta parole et à toujours placer ma vie entre tes mains, toi qui es mon soutien et mon rocher. Au jour de la détresse aide moi à ne pas regarder aux choses qui sont devant moi mais plutôt à lever les yeux vers toi ma délivrance et ainsi saisir ta main qui me donne le secours. Tu es mon abri sûr et tu me protèges dans la détresse. Lorsque tout semble aller mal et que mon cœur est dans la tristesse et l'amertume, dépose en moi ton baume du Saint Esprit et guérit mon âme et mon cœur meurtris. Restaurée, aide moi à savoir être à l'écoute de mon entourage pour pouvoir aider ceux qui sont dans la souffrance et ainsi pouvoir leur apporter mon soutien, les épauler, prier avec eux et intercéder en leur faveur auprès de ton trône de gloire. Merci de faire de moi un outil utile et un témoignage vivant de ton amour infini. Merci pour toutes les délivrances que tu as opéré dans ma vie et pour celles que tu me donneras encore. Sois béni mon Dieu mon Roi, je t'adore et je t'aime de tout mon cœur. Gloire à toi ! AMEN

       

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Dieu est ma délivrance

    DIEU EST MA DELIVANCE

           

     

     

    J'aimerais en ce jour partager avec vous un passage de la Bible qui me remplit toujours de réconfort et de joie.

    Esaïe chap. 12 v. 2 nous dit : « Voici, Dieu est ma délivrance, je serai plein de confiance, et je ne craindrai rien : car l'Eternel est ma force et le sujet de mes louanges : c'est lui qui m'a sauvé. » Quel passage merveilleux n'est ce pas ?

    Dans ces temps d'incertitude où tout semble aller de mal en pis, il est important de savoir placer sa confiance en l'Eternel qui est notre bouclier et notre rocher. Esaïe disait avec justesse dans Esaïe chap. 26 v 4 : « Confiez vous en l'Eternel à perpétuité, car l'Eternel, l'Eternel est le rocher des siècles. » J'aimerais tout d'abord voir avec vous ce que signifie le terme « confiance » dans le dictionnaire. Confiance, vient du latin « confidentia » avec l'influence de l'ancien français « fiance » qui signifie « foi ». C'est un sentiment d'assurance, de sécurité, de foi, le sentiment de quelqu'un qui se fie entièrement à quelqu'un d'autre ou à quelque chose. Donc, avoir confiance en Dieu c'est se fier à lui avec assurance et foi. C'est le laisser prendre totalement le contrôle de notre vie sachant que dans ses sures mains, nous sommes en sécurité et à l'abri. C'est lui faire confiance dans toutes les circonstances, dans la joie comme dans la tristesse, dans l'abondance comme dans l'épreuve. Car, nous avons cette certitude que Dieu est notre délivrance en Jésus notre sauveur.

    Cette certitude qui est déposée dans notre cœur par le Saint Esprit nous permet de garder l'espérance et la ferme assurance que notre confiance est justifiée et certaine. Hébreux chap. 10 v35-36 nous le confirme «N'abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération. Car vous avez besoin de persévérance, afin qu'après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis. » Dieu ne laisse pas notre confiance vaine, il répond à nos besoins et à nos prières et nous couvre de bénédictions.

    Nous pouvons aussi lire dans le Psaume 37 v 5 : « Recommande ton sort à l'Eternel, mets en lui ta confiance, et il agira ». Il faut savoir que si nous plaçons notre confiance en l'homme, Dieu ne peut pas agir mais si, au contraire nous avons la sagesse de la placer en lui, il nous montre alors sa toute puissance et son amour en nous donnant la rémunération de notre persévérance et de notre amour pour lui.

    J'entends souvent les gens du monde, les psychologues, les médecins... dire qu'il est important que nous apprenions à avoir confiance en nous pour pouvoir nous construire et grandir mais moi, je dis qu'il est suicidaire d'avoir confiance en soi car nous sommes charnels et bien faibles mais, si nous mettons notre confiance en Dieu, qui est bon et tout puissant, alors, c'est le spirituel qui soumet le charnel et donne accès à Dieu pour nous faire du bien et nous mettre à l'abri sous son aile.

     Les Proverbes chap. 28 v 26 nous instruisent : « Celui qui a confiance dans son propre cœur est un insensé. Mais celui qui marche dans la sagesse sera sauvé. » 2 Corinthiens chap.5 v 8 nous dit également ceci : « nous sommes pleins de confiance, et nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur ». Placer notre confiance dans ce monde ou dans ce corps charnel serait une folie car la sagesse de Dieu est incomprise par l'homme charnel.

    Nous pouvons le lire dans ces deux passages de 1 Corinthiens chap. 2 v 14 puis chap. 3 v 19 « Mais l'homme animal ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est spirituellement qu'on en juge » et « Car la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu... ». Mieux vaut sembler fou pour ce monde mais sage aux yeux de Dieu et se confier en ses bontés et son amour. Se fier au Seigneur même si les autres nous rejettent, se moquent de nous... garder les regards fixés vers les cieux, vers notre Dieu, notre papa d'amour, lui donner toute notre confiance pour toujours.

     

    J'aimerais terminer ce message en nous exhortant à toujours avoir en nous la sagesse de Dieu qui, par le Saint Esprit, nous aidera à garder les préceptes du Seigneur dans nos cœurs, à les graver en nous et de les mettre en pratique ce qui nous permettra de garder toujours les regards fixés sur notre rémunérateur et Sauveur. J'ai personnellement confiance en mon Seigneur et Sauveur et je sais que je n'ai pas à me soucier du lendemain car il pourvoit en toute chose. D'ailleurs Philippiens chap.4 v 6 nous le confirme : « Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faite connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. ».

     

    Ma prière en ce jour: Seigneur je veux te remercier car ton Saint Esprit qui vit en moi me fait prendre conscience que ma confiance en toi est bien placée et que ma place est entre tes mains d'amour. Tu as fait de moi ta servante et le temple du Saint Esprit et tu vis en moi. Merci car j'ai l'assurance ferme et l'espérance certaine que tu m'as sauvée dans ton grand amour par ta grâce et qu'en toi j'ai la vie éternelle. Aide-moi Seigneur à être un témoin vivant de ta gloire et aussi un exemple de ton amour. Aide-moi à vivre ta parole et ainsi apporter ta lumière dans ce monde de ténèbres. Seigneur aide-moi à toujours garder ma confiance en toi, j'ai foi en toi et je t'aime plus que tout au monde. Sois béni et adoré mon Dieu mon Roi. Gloire à toi. AMEN

       

     

         

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    La Patience

    LA PATIENCE

     

     

    J'aimerais partager aujourd'hui avec vous un message sur la patience.

     Je reprendrais avec vous ce passage de 2 Timothée chap. 2 v 24 « Or, il ne faut pas qu'un serviteur du Seigneur ait des querelles ; il doit, au contraire, avoir de la condescendance pour tous, être propre à enseigner, doué de patience ... ». Mais tout d'abord comment peut-on définir le terme « patience » ? Le dictionnaire définit ce mot comme étant une vertu permettant de supporter les difficultés, la douleur..., c'est une qualité d'une personne qui sait attendre dans le calme, c'est avoir de la persévérance. La patience est une qualité qui s’acquiert avec le temps, c'est un apprentissage qui se fait tout au long de notre vie car nous naissons impatients et il faut acquérir cette capacité à maîtriser nos émotions et nos désirs au fur et à mesure que nous grandissons.

     D'ailleurs, la patience fait partie des fruits de l'Esprit, ce que nous pouvons lire dans Galates chap.5 v 22 « Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance... ». Il est donc important pour le chrétien de produire de bons fruits dont celui de la patience. Être patient n'est pas toujours facile surtout dans des situations de confits, face à des personnes colériques etc. mais dans ces moments où nos émotions ont tendances à nous remuer du plus profond de notre être, il faut savoir rester calme, posé et résister à la tentation de céder à la querelle ou au désespoir. Mieux vaut quitter un lieu propice à la querelle et éviter de fréquenter des personnes querelleuses qui risqueraient de vous affaiblir et vous déstabiliser en vous amenant à perdre patience.

    Ephésiens chap. 4 v 2 nous dit encore : « en toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant les uns les autres avec charité ». Être patient ce n'est pas seulement en situation de crise mais également tous les jours face à nos proches, à nos voisins, notre patron (1 Thessaloniciens chap. 5 v14). Il faut savoir les avertir avec douceur s'ils sont dans la mauvaise voie mais toujours avec tempérance (2 Pierre chap.1 v 6) et avec amour. Cette attitude nous demande de l'humilité et aussi avec charité, c'est à dire avec le désir d'aider l'autre et le secourir malgré tout. Colossiens chap. 3 v 12 nous dit également : « Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d'entrailles de miséricorde, de bonté, d'humilité, de douceur, de patience... ».

    La patience demande forcément de la douceur, de la compassion et de la compréhension pour regarder les situations délicates avec un regard spirituel qui vient de Dieu et qui est inspiré par le Saint Esprit qui vit en nous. Même dans les épreuves, les tribulations, il ne faut pas détacher notre regard de la rémunération qui nous est réservée en Jésus notre Sauveur et Seigneur. 2 Corinthiens chap. 6 v 4 dit « Mais nous nous rendons à tous égards recommandables, comme serviteurs de Dieu, par beaucoup de patience dans les tribulations, dans les calamités, dans les détresses... ».

    Servir le Seigneur demande beaucoup de persévérance, de fermeté mais aussi de douceur et d'humilité. J'aime ce passage de Romains chap. 15 v 4 qui dit « Or, tout ce qui a été écrit d'avance l'a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Écritures, nous possédions l'espérance. » En effet, la parole de Dieu, à travers la Bible nous donne un enseignement riche avec l'exemple de l'expérience de prophètes (Jacques chap. 5 v 10) et des apôtres qui ont connus des situations où ils ont su mettre leur confiance et leur espérance en Dieu qui, en retour, les a délivrés et les a aidés à grandir spirituellement dans la patience. Job n'est-il pas un exemple en sois  (Jacques chap. 5 v 11) ?

    Je vous invite à lire ce passage de 2 Thessaloniciens chap. 3 v 5 « Que le Seigneur dirige vos cœurs vers l'amour de Dieu et vers la patience de Christ ! » car qui, sinon le Seigneur lui-même, a su montrer de la patience et de l'amour pour nous qui sommes pécheurs et, par son grand amour, nous a racheté au prix fort, en donnant sa vie pour le rachat de nos péchés et ainsi nous introduire dans le royaume des cieux en tant que co-héritiers ? Cherchons donc en tout temps à ressembler à notre Seigneur Jésus et à revêtir les sentiments de Dieu avec l'aide du Saint Esprit.

    Pour terminer, je vous exhorterais à relire ce passage de 1 Timothée chap. 6 v 11 « Pour toi, homme de Dieu, fuis ces choses, et recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la patience, la douceur ». Cela résume bien ce que nous venons de voir ensemble. Dans l'épreuve relisons ce passage de Jacques chap. 1 v3 « sachant que l'épreuve de votre foi produit la patience », cela nous redonnera du courage pour affronter les difficultés sachant que l'enseignement tiré par ces moments de peines, de douleurs, de frustrations ou par ces situations où nos émotions tentent de prendre le dessus, la patience qui sera acquise nous aidera à mieux comprendre les voies du Seigneur et son amour infini. Pour finir ce citerai ce dernier passage qui me semble important. Dans Jacques chap. 1 v 4 « Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien ».

     

    Ma prière en ce jour : Seigneur je te demande de m'aider à accepter les épreuves de la vie et à les regarder non pas comme quelque chose de négatif mais comme un enseignement qui me conduira à grandir dans la foi. Aide-moi à demeurer humble et ouverte aux autres pour mieux les aider et leur apporter ton amour et ta parole. Donne-moi ta patience, une patience que seul ton Saint Esprit peut déposer dans mon cœur et ma vie. Que le spirituel prennent toujours le dessus sur le charnel qui est périssable. Seigneur que la patience dont tu uses envers nous chaque jour jusqu'à ton retour soit un exemple pour moi car cette patience que tu as l'est pour notre salut car tu veux que tous soient sauvés. Aide-moi à porter les bons fruits, ceux de l'Esprit et qu'ainsi je puisse accomplir ta volonté et être une lumière autour de moi, lumière de ton amour.

       

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Qu'est-ce que la honte?

    QU’EST-CE QUE LA HONTE ?

     

           

     

     

     J'aimerais partager avec vous en ce jour un passage de 2 Thimothée chap. 1 v 8

     

    « N'aie donc pas honte du témoignage à rendre à notre Seigneur, ni de moi son prisonnier. Mais souffre avec moi pour l’Évangile ».

     

    Je vous invite à lire ce passage jusqu'au verset 12. Mais, qu'est ce que la honte ? C'est éprouver un sentiment de gêne, de confusion, d'humiliation du à la conscience d'une faute. Depuis toujours, rendre témoignage de Christ a généré des combats, des persécutions (morales ou physiques) pour ceux qui brandissent l’étendard de son nom. Paul, qui a été dans son passé un fervent combattant contre l'évangile est devenu un brûlant apôtre de Christ et, par tout ce qu'il a vécu, les épreuves, les emprisonnements, les poursuites... il nous a laissé un merveilleux témoignage de sa foi et de la puissance de Dieu dans sa vie.

     

    Je voudrais aujourd'hui encore vous encourager à demeurer ferme dans la foi en Dieu et à ne pas avoir honte de votre amour et de votre confiance mis en notre Seigneur Jésus Christ car, même si la vie du chrétien est un combat de chaque jour, c'est un combat gagné d'avance en Christ qui nous donne la victoire en toute chose. L'important c'est que tout soit fait pour sa gloire.

     

    Paul est un exemple pour nous et il nous laisse un témoignage qui nous fortifie. Romains chap. 1 v 16 dit « Car je n'ai point honte de l’Évangile ; c'est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec... »

    La parole de Dieu est pour nous une force qui, guidée par le Saint Esprit, nous donne la capacité de vaincre nos peurs, de mettre de coté notre « moi », de dépasser nos limites pour donner gloire à Dieu et annoncer la bonne nouvelle.

     

    Paul disait dans 2 Thimothée chap. 1 v 7 « Car ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse. » C'est à travers sa parole que nous trouvons cette force mais aussi par l'action du Saint Esprit en nous qui nous permet de saisir les armes de Dieu pour prendre les victoires que le Seigneur nous a préparées d'avance. J'aime à penser à David qui, dans son amour immense pour Dieu, n'a pas hésité à danser et sauter de joie autour de l'arche et ce, malgré les remarques désobligeantes qu'on lui faisait. Il n'avait pas honte de son amour pour Dieu et il chantait bien haut et fort sa foi sans crainte de personne car ses regards étaient tournés vers notre papa d'amour. Eli aussi face à Jézabel n'a pas eu honte de l’Éternel qui le délivra... Daniel aussi est un exemple et bien d'autres encore.

    Alors vous me direz que c'est bien facile de dire « ne pas avoir honte » et « ne pas renier notre foi en Dieu » même devant la persécution. Quant est-il réellement dans votre cœur ? Êtes-vous prêts à subir les humiliations, les souffrances, les persécutions pour votre foi en Jésus ? Face à une personne qui veut vous obliger à renier votre foi en mettant votre vie en danger quel serait votre attitude ? Et bien je peux vous rassurer, soyez sans craintes, car alors ce ne serait plus vous mais le Saint Esprit qui parlerait pour vous et vous donnerait cette force de tenir ferme malgré la mort. Je le dis par expérience. La peur fait place à une paix intérieure donnée par la présence du Saint Esprit qui vous permet de voir au delà de l'aspect charnel et qui vous montre la gloire de Dieu.

     

     J'aime ce passage de Philippiens chap. 1 v 20 « Selon ma ferme attente et mon espérance que je n'aurai honte de rien, mais que, maintenant comme toujours, Christ sera glorifié dans mon corps avec une pleine assurance, soit par ma vie, soit par ma mort ; ». Alors gardez fermement votre foi et votre espérance en Christ qui est le rémunérateur de toute chose et ne prenez pas un air attristé quand on se moque de vous et de votre foi, car il est écrit dans Psaumes 34 v 6 « Quand on tourne vers lui les regards, on est rayonnant de joie, et le visage ne se couvre pas de honte ». L’Éternel est ma force et mon rocher et j'ai confiance en mon Sauveur. Jésus n'a pas eu honte de nous et il s'est offert librement par amour, pour nous sauver et nous donner la vie Éternelle, faisant de nous des co-héritiers du royaume de Dieu. Luc chap.9 v 26 nous dit « Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles, le Fils de l'homme aura honte de lui, quand il viendra dans sa gloire, et dans celle du Père et des Saints anges. ».

    J'aimerais conclure ce message par un passage de 1 Pierre chap. 4 v 16 « Mais si quelqu'un souffre comme chrétien, qu'il n'en ait point honte, et que plutôt il glorifie Dieu à cause de ce nom ». C'est un encouragement pour nous et aussi une espérance de savoir que jamais Dieu ne nous abandonnera malgré nos faiblesses. Il nous fortifie par son Saint Esprit pour nous donner la force de garder les regards fixés sur lui, sur Jésus notre Seigneur et Sauveur et de pouvoir proclamer au monde entier notre appartenance à son nom. Je terminerais par ce passage de 1 Jean chap. 2 v 28 « Et maintenant, petits enfants, demeurez en lui, afin que, lorsqu'il paraîtra, nous ayons de l'assurance, et qu'à son avènement nous ne soyons pas confus et éloignés de lui. ».

    Ma prière en ce jour : Seigneur Jésus je proclame aujourd'hui encore devant les hommes et les anges que tu es mon Sauveur et mon Roi et que je n'ai point honte de toi, bien au contraire, je suis fière de t'appartenir et d'être appelée fille de Dieu en toi qui m'a sauvée. Seigneur bien aimé, je te demande de soutenir tous ceux qui souffrent pour ton nom et que tu puisses les remplir du Saint Esprit pour leur donner ta force, accorde leur ta délivrance. Seigneur merci parce que tu nous permets de toujours regarder à toi et non aux choses de ce monde et ainsi placer notre confiance avec assurance en ton nom glorieux. Que le nom de notre Dieu soit adoré pour toujours, béni soit tu Seigneur Jésus. Merci car tu es notre délivrance et nous sommes libre en toi. Je t'aime de tout mon cœur et de tout mon être. AMEN

       

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Notre âme espère en l'Eternel

    Notre âme espère en l'Eternel

    Il est notre secours et notre bouclier 

           

     

     

    J'aimerais partager avec vous un passage du Psaume 33 v 20

     «Notre âme espère en l'Eternel ; il est notre secours et notre bouclier ». Oui, Dieu est notre secours et notre protecteur. Les Psaumes sont riches en paroles de réconfort et j'aime les relire sans me lasser. J'aimerais par ce petit message fraternel vous encourager à garder votre confiance et votre foi en Dieu qui est un papa aimant, tendre et compatissant. Lent à la colère mais riche en bonté, il sait nous garder bien à l'abri sous ses ailes d'amour et nous donner le réconfort et le secours dont nous avons besoin. Jamais il ne nous abandonne ni ne nous laisse orphelins.

    Le Psaume 46 v 2 nous dit : « Dieu est pour nous un refuge et un appui, un secours qui ne manque jamais dans la détresse. ». La Bible est remplie de témoignages qui nous montre l'amour de Dieu et nous aident à tenir ferme dans les épreuves diverses. La Bible est vérité et, sous l'action du Saint Esprit, elle nous dévoile Dieu et son amour à travers Jésus notre sauveur. Tout au long de nos lectures, nous sommes enrichis spirituellement et moralement soutenus car nous y voyons combien Dieu prend soin de ses enfants. David a souvent expérimenté le secours de Dieu dans sa vie, les prophètes, les apôtres... tous ont su placer leur confiance en Dieu qui, en retour, leur a donné le secours et la protection tout au long de leur vie.

    Dans le livre d'Ezéchiel chap. 34 v 22 nous pouvons lire « Je porterai secours à mes brebis, afin qu'elles ne soient plus au pillage, et je jugerais entre brebis et brebis ». Pour étayer mes messages je prends généralement des passages bibliques mais aujourd'hui, j'aimerais vous donner pour exemple deux expériences personnelles où Dieu m'a apporté son secours et sa protection. Certes, il m'a si souvent secourue et protégée que je ne pourrais pas tout vous écrire ce que le Seigneur a opéré dans ma vie, mais ces deux expériences, je l'espère, vous encourageront à garder les regards fixés sur Jésus qui est notre délivrance.

    La première expérience que je voudrais partager avec vous m'est arrivée il y a de nombreuses années, alors que j'étais encore enfant. J'ai la chance d'avoir grandi dans un foyer chrétien et d'avoir rencontré mon Seigneur et Sauveur dès ma plus tendre enfance, ce qui m'a aidé à avoir aujourd'hui une foi ferme en mon Dieu d'amour. Ce jour là, c'était un dimanche matin, mes parents nous avaient emmenés comme tous les dimanches matin à l'église, sans rien nous montrer de leurs difficultés. A l'église, je les ai vus louer Dieu et le remercier de ses bienfaits, le prier avec ferveur et le chanter avec amour. En rentrant à la maison, mon père nous a demandé de mettre la table avec mes sœurs et mon petit frère. Nous avons obéis puis, nous nous sommes assis à table et ma mère a rendu grâce pour le repas. Nous avons dit AMEN puis nous avons attendu et, avec étonnement, mes parents n'ont rien mis sur la table. Nous avons alors demandé : « Qu'est ce qu'on mange ? ». Je ne voyais rien qu'une table vide. Mon père nous a alors dit avec assurance : « Ne vous inquiétez pas, Dieu va pourvoir ». Juste à ce moment, on a entendu quelqu'un frapper à la porte. Mon père est allé voir qui pouvait bien venir à cette heure et en ouvrant la porte, il n'y avait personne. Il a regardé aux alentours mais, rien. En baissant les regards vers le pas de la porte, il a alors vu un pochon rempli de nourriture : de la viande fraîche (j'en avais rarement mangé d'aussi bonne), des fruits, des légumes... de quoi manger pour plusieurs jours. Mon père est revenu à la cuisine tout ému et souriant en nous montrant tous ces mets délicieux. « Vous voyez, Dieu a pourvu. Merci Seigneur ». Je suis toujours émue au souvenir de ce miracle. Dieu est grand et tout puissant ! Et si vous saviez le nombre de fois où il nous a donné au dernier moment à manger ou pourvu financièrement... vous seriez étonnés et vous glorifieriez Dieu. 

    J'aime ce passage du Psaume 63 v 8 « Car tu es mon secours, et je suis dans l'allégresse à l'ombre de tes ailes ».

    Un dernier exemple de l'amour de Dieu et de sa toute puissance (j'en aurais tant à vous partager qu'un jour j'en ferais un livre de témoignages à la gloire de Dieu).

    J'avais alors une quinzaine d'année et j'allais à Nantes au Lycée. Pour ce faire, je devais prendre le car tous les matins et tous les soirs de la semaine. Ce jour là, dans le « cours des 50 otages », alors que je me rendais à mon arrêt de car, j'ai traversé, comme à l'accoutumée le cours en passant entre les voitures garées. J'étais entrain d'attendre qu'un véhicule passe, tout près d'une voiture garée sur le parking. Alors que je m’apprêtais à traverser, j'ai entendu le moteur du véhicule garé près de moi, à ma gauche pour être exacte, et j'ai tourné la tête pour voir. J'ai alors vu la voiture reculer sur moi et j'ai juste eu le temps de lever la main et la poser sur le coffre arrière car elle allait m'écraser. Le conducteur ne regardait pas derrière et enfonçait l'accélérateur en se demandant sûrement pourquoi son véhicule ne bougeait pas. J'ai à ce moment senti comme une main posée sur la mienne et sans forcer, j'ai gardé ma main sur l'arrière du véhicule qui s'obstinait à vouloir reculer. Moi, j'ai senti vraiment le Saint Esprit en moi et je n'ai même pas crié car j'étais à la fois sous la surprise et l'émerveillement de voir Dieu me protéger de ce chauffard. Le conducteur a fini par tourner la tête en colère pour voir pourquoi il faisait du sur place et il m'a vu, la main posée sur l'arrière du véhicule. Il a blêmi et a embrayé la première puis est parti comme un dingue sans même venir voir si j'allais bien. Moi, je l'ai regardé avec un grand sourire car je venais de vivre une expérience merveilleuse avec le Seigneur qui une fois de plus, venait de m'accorder sa protection divine. N'est-ce pas merveilleux ? Notre papa d'amour prend soin de nous et nous protège même lorsqu'on ne s'y attend pas. Je n'ai pas eu peur mais mon cœur battait la chamade car la chaleur du Saint Esprit m'avais saisie et je n'ai pu alors que louer et remercier Dieu pour cette bénédiction. Gloire à Dieu ! Dieu est grand mes amis ! Il nous aime ! Béni sois tu Seigneur Jésus. Ah, comme j'aime sentir le Saint Esprit vibrer en moi, comme en ce moment. Quelle grâce et quel bonheur !

    Le livre des lamentations chap. 3 v 26 nous dit « Il est bon d'attendre en silence le secours de l'Eternel » C'est lorsqu'on laisse Dieu agir, en déposant tous nos soucis à ses pieds avec confiance, qu'il peut intervenir et nous délivrer. 

    Pour conclure, je voudrais vraiment vous encourager à garder dans votre cœur l'assurance que Dieu est un rocher sûr sur lequel on peut s'appuyer mais aussi s'ancrer sachant qu'il nous garde sous sa protection et qu'il nous apportera toujours son secours en son temps. Même si cela vous semble long, son temps n'est pas le nôtre, mais il est certain. Au moment où vous ne vous y attendrez pas, lorsque vous aurez renoncé à vouloir vous en sortir par vous même ou par l'aide humaine, lorsqu’humblement vous déposerez tout à ces pieds, il agira avec puissance. N'en doutez pas mes amis. Je terminerais par ce passage du Psaume 49 v 16 «Mais Dieu sauvera mon âme du séjour des morts, car il me prendra sous sa protection ». Oui le Seigneur nous a sauvé en donnant sa vie pour nous sur la croix du calvaire et nous sommes libres en lui, nous avons la vie éternelle en lui. J'aimerais partager avec vous un petit poème que j'ai écris pour mon Sauveur : 

     

    A L’ABRI DE TES AILES 

     

    A l’abri de tes ailes 

    Je sais que rien ne m’arrivera 

    Car tu es l’Éternel 

    Toujours tu me protégeras 

     

    Lorsque je suis fatiguée 

    Et ne peux plus avancer 

    A l’ombre de tes ailes 

    Je peux me reposer, oh, Éternel 

     

    Puis enfin apaisée 

    Je peux continuer à marcher 

    Sachant que tu me conduits 

    Et m’éclaires dans la nuit 

     

    Ma prière en ce jour : Seigneur je veux te remercier pour ton amour infini et pour ta protection qui me permet de contempler ta gloire et ta grandeur. Tu me secours jour après jour et il ne me serait pas possible de compter tous tes bienfaits dans ma vie car ils sont aussi nombreux que les étoiles du ciel. Merci pour toutes les délivrances que tu m'as préparées d'avance et pour celles que tu donnes à tous mes frères et sœurs en Christ. Que tu puisses m'utiliser à ton service pour annoncer la bonne nouvelle et témoigner de ton amour immense. Merci pour le Saint Esprit que du déverses en moi et en tous ceux qui t'aiment, car il nous aide et nous révèle ta parole et ton amour. Merci pour les armes que tu nous donnes pour combattre et avancer, merci car tu as tout vaincu et nous n'avons plus qu'à saisir les bénédictions que tu as déjà préparées sur un plateau d'or. Merci pour toute chose, sois glorifié et adoré. Je t'aime de tout mon être Seigneur. AMEN 

       

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Face à la Tentation

    Face à la tentation

           
             

     

     

    J'aimerais partager avec vous ce passage de 1 Corinthiens chap. 10 v 13

    « Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d`en sortir, afin que vous puissiez la supporter. »

    Face à la tentation qui, tel un lion rugissant attend patiemment à la porte de notre cœur une ouverture pour bondir et attaquer, ce passage est un véritable encouragement à tenir ferme et garder notre confiance en Dieu. Dans le dictionnaire, la tentation est définie comme une excitation du désir ou de l'envie qui mène à enfreindre la loi... La tentation, tout comme le doute, sont les outils préférés de satan pour semer le trouble dans le cœur de l'homme. Telle une flèche bien aiguisée, elle cherche la moindre faille dans l'armure spirituelle que Dieu nous a donnée pour s'introduire dans notre cœur et y déposer son venin. Mais Dieu, qui connaît notre nature humaine charnelle, nous exhorte à ne pas succomber à la tentation en nous invitant à rechercher sa face à travers sa parole qui nous enseigne et nous donne bien des encouragements par les expériences des anciens, des prophètes, des rois, des apôtres... mais aussi, en nous donnant pour aide le Saint Esprit qui vit en nous.

     A chaque tentation, il prévoit une issue et il ne va jamais au delà de nos forces car il nous aime. Dans le livre de Marc chap. 14 v 38 ainsi que dans Mathieu chap. 26 v 41 nous pouvons lire : « Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation ; l'esprit est bien disposé, mais la chair est faible ».

    Je soulignerai l'importance des termes « veillez et priez » car lorsque nous ne nourrissons plus notre esprit de la parole de Dieu et que nous ne passons plus un temps en présence du Seigneur dans la prière, nos regards ont tendance à ne plus regarder vers Jésus mais vers le monde qui nous entoure. Notre cœur est alors plus enclin à s'attarder à droite et à gauche vers les choses matérielles et charnelles qui sont pleines de tentations.

    La prière et la parole de Dieu sont des armes efficaces indispensables à la bonne santé spirituelle du chrétien. D'autre part, nous pouvons lire dans 1 Timothée chap.6 v 9 : « Mais ceux qui veulent s'enrichir tombent dans la tentation, dans le piège et dans beaucoup de désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition ».

    Les plus grandes tentations que satan utilise pour séduire l'être humain sont : l'argent, le sexe et le pouvoir.  Nous sommes tous confrontés chaque jour à ces désirs pernicieux qui font aujourd'hui encore courir notre société et l'aveuglent totalement en l'éloignant de la vérité et de la parole de Dieu. N'oublions pas que nous n'avons pas à courir après de vaines choses puisque Dieu, qui est amour, nous donne tout ce dont nous avons besoin car, tout lui appartient. Il a prévu d'avance une multitude de bénédictions pour chacun de ses enfants et il suffit de les lui demander avec foi et patience puis de les saisir avec confiance.

    Face à la tentation quelle qu'elle soit, il nous faut résister en plaçant nos regards vers le ciel, vers Jésus qui est notre sauveur et notre rémunérateur. Car, la plus grande richesse, c'est d'avoir la vie éternelle en Jésus notre Sauveur bien aimé. Jacques chap. 1 v 12 nous dit : « Heureux l'homme qui supporte patiemment la tentation ; car, après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que le Seigneur a promise à ceux qui l'aiment ». Supportez avec patience ! Je sais que ce n'est pas facile, c'est pourquoi nous devons être revêtus des armes de Dieu. La patience est un fruit de l'Esprit qu'il nous faut rechercher et demander pour pouvoir avancer. N'oublions pas que, comme le disait si justement l'apôtre Paul, les désirs de la chair sont opposés à ceux de l'esprit. Mais, nous devons prendre conscience que nous sommes avant tout des êtres spirituels et que le spirituel doit dominer sur le charnel, qui lui, est périssable. 

    Pour vous encourager, j'aimerais vous rappeler que Jésus lui même à été tenté dans le désert, mais, il a utilisé les armes de Dieu à travers la parole pour contrecarrer les manœuvres de satan. Lui aussi connaît la Bible et il est rusé pour tirer des versets de leur contexte et les utiliser de mauvaises manières. Mais Jésus lui a répondu avec fermeté et autorité. Jésus peut nous comprendre car il a vécu un temps dans un corps humain et il a accepté cette humanité pour nous sauver et nous donner la vie éternelle. Il nous a racheté, lui l'agneau innocent et pur, au prix précieux de son sang. Il nous a délivrés du péché et nous sommes libres en lui. Cette liberté qu'il nous donne nous affranchis du péché. Alors persévérons et prenons l'autorité que notre Seigneur Jésus-Christ nous a donnée en son nom pour repousser la tentation et écraser la tête du serpent qui essaie de nous remettre sous son esclavage. Jésus a tout accompli et tout vaincu sur la croix du calvaire et nous sommes victorieux en son nom. AMEN 

    Pour terminer j'aimerais partager avec vous ce passage de l'Apocalypse chap. 3 v 10 « Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l'heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre ». Les temps à venir ne vont pas aller en s'améliorant mais le mal va continuer sa progression jusqu'à endurcir totalement le cœur de l'homme et le pousser à prendre le mal pour le bien. Dans ce temps d'apostasie, nous devons prier les uns pour les autres et continuer à nous réunir dans les assemblées pour glorifier et adorer notre Dieu d'amour. Il viendra un temps où exprimer sa foi deviendra de plus en plus dur et où la tentation sera devenue telle qu'il nous faudra faire des choix parfois difficiles pour rester ancrés en Jésus. Pour cela, veillons, prions et n'ayons pas ce cesse d'annoncer la bonne nouvelle en tout lieu. 

    Ma prière en ce jour : Relisons ensemble Mathieu chap.6 v9-13. Seigneur je te demande de me remplir toujours plus de ton Saint Esprit et de m'aider à méditer ta parole afin de la graver dans mon cœur et de la serrer avec ferveur aux jours d'épreuves ou de tentations. Aide-moi à revêtir toutes tes armes spirituelles afin de tenir ferme face à l'ennemi de nos âmes. Je te demande de me donner ta patience et ton regard pour garder les yeux fixés sur toi seul. Dans ce monde de tentations où les cœurs s'endurcissent, que ta parole puisse me nourrir et que ton Saint Esprit puisse m'abreuver afin que je puisse te servir efficacement et avoir une vie spirituelle saine et agréable à tes yeux. Mon seul désir est de te plaire et de te servir avec fidélité mon Dieu mon Roi. Aide moi à restée unie avec mes frères et sœurs en Christ pour qu'ensemble nous soyons plus forts dans la prière et ainsi combattre l'ennemi sachant que tu as déjà tout vaincu et tout accompli. Aide-moi à persévérer et résister à la tentation afin que je puisse avancer dans tes voies en tenant fermement la couronne de vie que tu m'as donnée. A toi soit la gloire, la louange et l'honneur. Je t'aime Seigneur. AMEN 

       

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires